Nouvelles

Retourner à la liste des nouvelles

Le 22 juin 2016

Montréal, plaque tournante de la conception et de la fabrication de véhicules électriques

En marge du 29e Symposium mondial du véhicule électrique, qui se tenait à Montréal, le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, a annoncé son intention de soutenir la croissance d’une grappe du véhicule électrique dans la région de Montréal. Cette annonce s’inscrit dans le Plan d’action en électrification des transports Ouvre une nouvelle fenêtre, lancé en 2015, qui fait de ce secteur d’activité une priorité pour le Québec.

 

Image abstraite illustrant le mouvement et icone du transport électrique

 

« Le Québec possède tous les éléments nécessaires au développement de la filière des véhicules électriques, a affirmé M. Couillard : des finances publiques saines, qui donnent confiance aux investisseurs ; l’hydroélectricité, qui constitue notre carburant ; l’expertise québécoise, qui se développe au niveau collégial, universitaire et dans nos centres de recherche. Le résultat, c’est que nous avons des assembleurs, des fabricants de composantes et des intégrateurs spécialisés dans le transport électrique. » Le premier ministre a ainsi fait remarquer qu’une grappe du véhicule électrique était déjà présente à Montréal. Il s’agit simplement de la constituer de façon plus formelle, en engageant, outre le secteur manufacturier, les institutions d’enseignement et les donneurs d’ordres publics tels qu’Hydro-Québec.

 

La présence de cette dernière est un atout indéniable pour le Québec. La société, l’un des plus grands producteurs d’hydroélectricité du monde, est en effet reconnue pour son expertise poussée dans la production, le stockage, la distribution et l’utilisation de l’électricité. Par l’entremise
de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ), l’un des plus importants d’Amérique du Nord, la société investit notamment, depuis plusieurs décennies, dans la mise au point de matériaux avancés pour les batteries au lithium-ion destinées aux véhicules tout électriques et hybrides rechargeables.

 

Les entreprises intéressées à se joindre à la grappe du véhicule électrique de Montréal peuvent aussi compter sur le soutien d’Investissement Québec. « Nous souhaitons rencontrer les sociétés qui ont des projets et qui sont à la recherche de partenaires et de financement, affirme Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d’Investissement Québec. À titre d’exemple, en marge du dernier Sommet de Davos, nous avons conclu une entente avec Peugeot-Citroën et Exagon Motors, qui devrait mener à l’obtention d’un mandat mondial de fabrication d’automobiles électriques. »

 

Les spécialistes de la localisation de sites de Peugeot-Citroën ont en effet désigné le Québec comme le meilleur endroit pour concrétiser ce projet. Le Québec est arrivé en tête de liste, notamment en raison de l’accessibilité des ressources (l’aluminium, le lithium et l’énergie propre, entre autres choses), de la proximité du marché américain, de l’expertise manufacturière de pointe de sa grappe aéronautique de même que de l’expertise technologique d’Hydro-Québec et de sa division TM4, qui développe des moteurs électriques.

Des mesures pour stimuler l’électrification des transports
Rappelons qu’en 2015 le gouvernement du Québec a lancé un vaste plan visant à favoriser les transports électriques, à développer la filière industrielle liée à ce secteur économique et à créer un environnement favorable à la transition des véhicules à essence et diesel vers les véhicules électriques. À cette fin, il a récemment annoncé les grandes lignes d’un projet de loi pour encourager l’achat de véhicules électriques ou hybrides afin d’atteindre 15,5 % du marché en 2025.

 

Le Circuit électrique, le plus important réseau de recharge public du Québec, vient aussi soutenir l’utilisation de ces véhicules en s’enrichissant régulièrement de nouvelles bornes. Un corridor de recharge rapide sera d’ailleurs complété sur l’un des tronçons routiers les plus fréquentés du Québec : celui de l’autoroute 20, reliant les villes de Montréal et de Québec.

 

Les avantages du Québec en matière de transport avancé

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal