Nouvelles

Retourner à la liste des nouvelles

Le 9 avril 2015

Une biotech montréalaise conclut un tour de financement de 21 M$ US

Thrasos Therapeutics, société de biotechnologie montréalaise, vient de conclure un tour de financement de 21 M$ US, qui lui permettra de terminer les études de phase 2 du traitement THR-184 pour la prévention de l’insuffisance rénale aiguë (IRA). Ce financement lui permettra également de poursuivre ses travaux sur l’insuffisance rénale chronique.

 

Photo d'une infirmière donnant une injection à un patient pour un traitement de dialyse rénale.

 

« Ces fonds nous permettront d’exécuter des travaux essentiels sur la prévention de l’IRA chez les patients qui se préparent à une chirurgie lourde, en plus d’y englober le traitement de la maladie rénale chronique (MRC) », explique Richard Andrews, président et chef de la direction
de Thrasos.

 

Le THR-184, un traitement prometteur

 

L’insuffisance rénale aiguë touche annuellement plus de 1 million de patients en Amérique du Nord. Cette maladie se développe généralement chez des patients qui subissent une chirurgie lourde.

 

Le THR-184, un traitement très prometteur de l’IRA, est actuellement évalué par Thrasos dans le cadre d’un important essai clinique avec des patients qui subiront une chirurgie cardiaque et qui sont à risque de souffrir d’IRA.

 

« À ce jour, il n’existe pas de thérapie préventive pour réduire les répercussions de l’IRA sur les patients, les hôpitaux et les contribuables. Le produit THR-184 pourrait changer la donne dans ce domaine », affirme Jens Eckstein, Ph. D., président de SR One et président du conseil d’administration de Thrasos.

 

Voir site de Thrasos Therapeutics Ouvre une nouvelle fenêtre(site en anglais)

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal