Microélectronique
Un secteur en plein essor


En forte progression, le secteur québécois de la microélectronique mobilise quelque 8 300 travailleurs (2012), dont la majorité est à l’emploi d’une dizaine d’entreprises, telles qu’IBM, Matrox et Teledyne DALSA. Les principaux créneaux de ce secteur sont :

 

  • les semi-conducteurs;
  • les services d’assemblage;
  • les circuits et systèmes spécialisés pour la conception, l’inspection et la fabrication.

 

Entreprises Employés Spécialité

Adetel Ouvre une nouvelle fenêtre

 

90 Conception électronique embarquée
Averna Technologies Ouvre une nouvelle fenêtre 225 Solutions globales pour bancs d'essai électriques et électroniques

C-MAC Microcircuits ULC Ouvre une nouvelle fenêtre

(site en anglais)

115 Fabrication de semi-conducteurs et d'autres composants électroniques
Esterline CMC Électronique Ouvre une nouvelle fenêtre 810 Conception, fabrication, vente et soutien technique de produits électroniques de haute technologie
Excelitas Technologies Ouvre une nouvelle fenêtre 230 Composants et sous-systèmes optoélectroniques
Gentec Ouvre une nouvelle fenêtre 180 Instruments et appareils de mesure au laser
IBM Ouvre une nouvelle fenêtre 1 500 Assemblage et essai de puces à protubérance
Matrox Ouvre une nouvelle fenêtre 500 Solutions d'imagerie
Teledyne Dalsa Ouvre une nouvelle fenêtre (site en anglais) 465 Fabrication de semi-conducteurs avec procédés spécialisés, tels que les MEMS
Varitron Technologies Ouvre une nouvelle fenêtre 215 Services de fabrication en électronique

Le Centre de Collaboration MiQro Innovation (C2MI)

  

Photo d’une puce nanophotonique conçue par IBM, courtoisie d'IBMFondé en 2011, grâce à un partenariat unique entre l’Université de Sherbrooke, Teledyne DALSA et IBM Canada, le C2MI est le plus important centre de recherche et développement de systèmes électroniques au Canada et un pôle international d’innova­tion. Plus de 220 M$ y ont été investis. (C2MI Ouvre une nouvelle fenêtre).

 

Le C2MI est un maillon essentiel de l’écosystème de la microélectronique du nord-est du continent, un des plus importants pôles du monde dans ce domaine. Il s’est donné pour mission d’être le chef de file mondial de la mise sous boîtier des prochaines générations de puces. Plus particulièrement, les travaux du C2MI visent à :

 

  • produire les puces (capteurs) destinés aux systèmes électromécaniques;
  • réaliser les vérifications électriques des microsystèmes;
  • mettre au point des technologies de découpage;
  • relier les puces à des boîtiers novateurs;
  • optimiser la dissipation thermique;
  • concevoir et fabriquer des systèmes embarqués (systèmes électromécaniques autonomes).

Parallèlement à ces activités, le Centre fait le pont entre la recherche universitaire et l’industrie, et permet ainsi l’atteinte d’un objectif commun : la fabrication de microsystèmes électromécaniques (MEMS) complexes.

Les nombreuses transformations que vont engendrer l'Internet des objets demandent à être soutenues par des capacités technolo­giques dont les limites seront sans cesse repoussées. C'est ici que le C2MI et l'industrie des systèmes électroniques sont appelés à jouer un rôle primordial au sein de l'économie canadienne afin d'atteindre et de soutenir toutes les possibilités qu'offre ce nouveau monde numérique. Le C2MI est un lieu de rassemblement où l'expertise scientifique et l'effervescence des idées rencontrent l'audace des entrepreneurs pour créer un lieu où l'innovation n'a aucune limite. »

 

Louis Labelle, Directeur en chef de l'usine de Bromont - IBM Canada

 

Communiqué du 22 juillet 2015

Un taux d'imposition concurrentiel

Le taux d'imposition de 26,9 % du Québec est l'un des plus faibles en Amérique du Nord, ce qui représente un net avantage pour les entreprises qui s'établissent ici.

Partager

Contactez votre expert

Benoît Larouche

Directeur, Développement des affaires, New York