Technologies de l’information et des communications
Le Québec, idéal pour les centres de données


Avec son climat frais, sa situation géographique qui le protège des catastrophes naturelles, telles que les tremblements de terre de forte magni­tude, et ses sources d’énergie abondantes et abordables, le Québec est un endroit idéal pour installer un centre de données.

 

Un réseau électrique écologique, fiable et abordable

Avec une puissance installée de 36,9 GW et une capacité de stockage de 176 TWh, le Québec est le plus important producteur d’hydroélectricité au Canada. L’énergie hydroélectrique compte pour 99,8 % de toute l’énergie produite au Québec. De plus, c’est une énergie abordable, renouvelable et écologique. Que demander de mieux?

 

  • Le réseau électrique québécois, le plus vaste en Amérique du Nord, est un des plus fiables et des plus autonomes du monde.
  • Le réseau de transport d’électricité en Amérique du Nord est réglementé selon les normes les plus élevées.
  • Étant indépendant des autres réseaux de transport d’énergie voisins, le réseau de transport d’énergie québécois est reconnu depuis 2006 par la North American Electric Reliability Corporation Ouvre une nouvelle fenêtre(site en anglais) (NERC) comme une interconnexion à part entière.

Cap sur le Québec pour les centres de données

 

Photo d’un homme se déplaçant dans une salle de serveursGoogle a inauguré, en février 2018, son centre de données de Montréal, le premier du géant américain au Canada et le 15e de ce type dans le monde. Google emboîte le pas à de nombreuses multinationales qui ont choisi de s’installer au Québec, dont l’entreprise française OVH, qui a inauguré le plus grand centre d’hébergement de données du monde à Montréal en 2013. La métropole québécoise héberge aussi les centres de données de ROOT, de Cogeco Services Réseaux, du groupe torontois Urbacon et d’Amazon Web Services (AWS), qui y a implanté son premier centre de données canadien.

 

IBM a pour sa part ouvert son centre infonuagique SoftLayer, à Drummondville en 2015, tandis que la multinationale Ericsson a inauguré son centre de recherche et d’hébergement de données à Vaudreuil-Dorion à la fin de 2016.

 

« À titre de deuxième plus grande ville du Canada, Montréal est un centre vital pour le commerce et la technologie. Le Canada est un marché important pour les services infonuagiques d’IBM, et l’ouverture de notre centre offrira aux clients de la région la sécurité, la résilience et l’évolutivité nécessaires pour traiter leurs charges de travail volumineuses sur le nuage. » Marc Jones, chef de la technologie, SoftLayer.

{SUB_LINKEDIN_INSIGHT_TAG_CODE}