Communiqués

Retourner à la liste des communiqués

Québec soutient la réalisation d’un projet d’investissement de Tata Steel Minerals Canada à Schefferville

Sept-Îles, le 26 juillet 2016 – La vice première ministre et ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allè­gement réglementaire et du Déve­loppement économique régional, Mme Lise Thériault, et le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte Nord, M. Pierre Arcand, ont annoncé, au nom de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre respon­sable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, l’attribution d’une contribution financière totalisant 175 millions de dollars à Tata Steel Minerals Canada pour appuyer la réalisation, à Schefferville, d’un projet de mine de fer à enfournement direct (projet DSO) évalué à près de 1,5 milliard de dollars.

 

Photo d'ouvriers de Tata Steel travaillant dans une structure d'acier

 

L’intervention financière comprend un prêt de 50 millions de dollars, attribué par Investissement Québec, qui agit à titre de mandataire du gouvernement, ainsi qu’une prise de participation de 125 millions de dollars, effectuée par l’entremise du fonds Capital Mines Hydrocarbures.

 

« L’appui à cet important projet vient confirmer notre volonté de stimuler la croissance de l’industrie minière québécoise, notamment sur le territoire du Grand Nord, et d’encourager l’exploitation de nos ressources de manière responsable. De plus, ce projet aura des retombées considérables pour notre économie, en permettant de créer à terme jusqu’à 550 emplois de qualité au Québec », a déclaré la ministre Lise Thériault.

 

Rappelons que Tata Steel Minerals Canada, fondée en 2010, est une filiale indirectement détenue par Tata Steel Ltée, de même qu’une coentreprise avec New Millenium Iron Corp (NML), une société inscrite à la bourse de Toronto, afin de réaliser le projet DSO à partir de gisements situés au Québec et à Terre Neuve et Labrador. Une production annuelle de 6 millions de tonnes de minerai de fer est prévue à terme dans le cadre de ce dernier.

 

« La société Tata Steel a démontré sa volonté de faire des affaires au Québec en s’engageant à hauteur de 1 milliard de dollars dans le développement du projet DSO, lequel se démarque par le procédé novateur qu’il utilise. Notre gouvernement est fier de soutenir des initiatives de ce genre, qui auront des retombées positives pour le Québec et qui pourraient, à terme, permettre de réaliser de nouveaux projets miniers », a affirmé le ministre délégué aux Mines, M. Luc Blanchette.

 

« Notre gouvernement est fier de soutenir ce projet, qui contribuera à la réussite du Plan Nord en favorisant entre autres les activités de transbordement au port de Sept Îles. Grâce à cette initiative, Tata Steel Minerals Canada sera d’ailleurs la première compagnie minière en Côte Nord à utiliser les actifs ferroviaires et portuaires du secteur Pointe Noire, récemment acquis par la Société du Plan Nord », a ajouté le ministre Pierre Arcand.

 

« En donnant aux travailleurs régionaux, y compris ceux issus des communautés innues et naskapies, l’occasion de se spécialiser dans le secteur minier, nous valorisons la main d’œuvre et contribuons à l’économie locale, en plus d’ouvrir la voie à l’établissement d’un partenariat profitable à la croissance économique de tout le Québec », a pour sa part indiqué le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley.

 

« En janvier dernier, lors du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, notre gouvernement a signé une entente de principe avec l’entreprise afin d’établir un partenariat économique durable et mutuellement avantageux. Nous sommes donc heureux aujourd’hui de récolter le fruit de nos efforts et de favoriser la réalisation de ce projet d’envergure pour l’industrie minière québécoise », a fait savoir la ministre Dominique Anglade.

 

Mr. Koushik Chatterjee, Directeur exécutif de Groupe pour Tata Steel Limitée a déclaré: « Nous sommes heureux de voir que notre collaboration avec le gouvernement du Québec ait progressé de manière significative et nous sommes reconnais­sants que le gouvernement ait décidé de se joindre avec Tata Steel dans cette coentreprise. Les temps sont difficiles pour l'industrie mondiale du minerai de fer en raison de la faiblesse de la demande, d'une surcapacité dans l'industrie de l'acier et de la volatilité des fluctuations des taux de change. Nous allons continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Québec et d'autres parties prenantes à faire tout ce que nous pouvons afin d'améliorer la compétitivité du marché du minerai de fer canadien et de le rendre plus viable pour l'avenir. »

 

Avertissement
Les déclarations contenues dans ce communiqué de presse peuvent être, au sens des lois et règlements sur les valeurs mobilières applicables, des « énoncés prévisionnels ». Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux qui sont directement ou indirectement exprimé, inféré ou implicite. Les facteurs importants qui pourraient faire une différence dans les opérations de la Société comprennent, entre autres, les conditions économiques affectant la demande / offre et des prix dans les marchés intérieurs et d'outre-mer dans lesquels la Société exerce ses activités, les changements dans ou en raison de l'envi­ronnement, les réglementations gouver­nementales, les lois, les règlements, les décisions judiciaires et / ou d'autres facteurs imprévus.

Pour recevoir les communiqués d'Investissement Québec en temps réel, inscrivez-vous au fil RSS suivant :
http://feeds.feedburner.com/IQcommuniquesLien ouvrant une nouvelle fenêtre

 

 

-30-

Information

Investissement Québec

1 866 870-0437

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal