Archives SGF

Retourner à la liste des archives SGF

La SGF annonce un bénéfice pour une deuxième année consécutive

En plus d’un bénéfice de 75 millions $, la SGF a réalisé, en 2006, des investissements à la hauteur de 233 millions $

 

Montréal, le 12 avril 2007 – La Société générale de financement du Québec a maintenu sa rentabilité pour l'exercice 2006, en réalisant un rendement de 4,1 %, ce qui représente une augmentation par rapport au rendement de 3,9 % qu’elle affichait en 2005. La SGF enregistre ainsi un bénéfice net de 75 millions de dollars, comparé à celui de 70 millions de dollars qu’elle avait annoncé en 2005.

 

« Je suis fier du travail effectué par les membres de notre équipe, qui ont poursuivi activement les efforts entrepris au cours de l’exercice précédent, a déclaré le président de la SGF, monsieur Pierre Shedleur. En 2005, nous avions entièrement restructuré la SGF pour la rendre plus performante. En 2006, nous avons relancé les activités d’investissement et rempli notre pipeline de projets. Conformément à sa mission, la SGF est redevenue un acteur important du développement économique durable du Québec », a ajouté M. Shedleur.

 

Ainsi, non seulement la SGF a augmenté la rentabilité qui avait été rétablie en 2005, elle est redevenue active en réalisant pour plus de 233 millions de dollars d’investissements durables et structurants comparativement à 78 millions de dollars en 2005. La SGF a réalisé ces placements conformément aux trois orientations stratégiques de son plan d’affaires.

 

Orientation 1 : La réalisation de projets structurants avec des partenaires hors Québec

 

Parmi les investissements réalisés en 2006, mentionnons notre participation dans un projet cinématographique ambitieux de 270 millions de dollars, pour la réalisation de 15 longs-métrages. L’investissement de 18 millions de dollars dans le projet par la SGF aura pour conséquence que six de ces films seront tournés au Québec.

 

Tous ces longs-métrages seront entièrement produits et développés par le producteur hollywoodien Joel Silver, un des producteurs les plus dynamiques du cinéma contemporain. En 30 ans de carrière, il a produit près de 80 longs-métrages, dont, entre autres, les succès La Matrice (The Matrix), Piège de Cristal I et II (Die Hard I and II) et L'arme fatale (Lethal Weapon).

 

Ce projet représente pour le Québec un investissement total de 170 millions de dollars, soit une valeur moyenne par film d'environ 28 millions de dollars. Ces productions créeront 1500 emplois (années-personnes) sur cinq ans qui généreront une masse salariale de 53 millions de dollars et des revenus de 12,4 millions de dollars pour le gouvernement du Québec.

 

En s'associant ainsi à ces joueurs importants du cinéma, la SGF contribue au développement de l'industrie cinématographique québécoise, tant du point de vue des retombées économiques, que du développement technologique, et du savoir-faire des artisans de cette industrie.

 

Orientation 2 : La consolidation et l’expansion d’entreprises québécoises de secteurs spécifiques

 

Un autre investissement important de la SGF en 2006 a été la prise de participation de 100 millions de dollars au capital-actions de la société Cascades.

 

En participant ainsi à l'acquisition de Norampac par Cascades, la SGF poursuit sa mission de contribuer à la croissance de sociétés québécoises qui investissent dans des marchés-niches en expansion. Particulièrement sensible à la situation difficile qui prévaut dans le secteur des produits forestiers, la SGF appuie la croissance et le regroupement d'entreprises ayant la capacité de saisir les occasions d’affaires dans les créneaux porteurs.

 

Orientation 3 : L’accélération de la croissance des entreprises québécoises performantes pour leur permettre de se déployer sur de nouveaux marchés

 

La SGF accompagne des entreprises québécoises en croissance afin qu’elles puissent réaliser leur stratégie d’expansion et optimiser leurs activités. Les projets auxquels nous accordons notre appui doivent avoir un impact économique important au Québec. En 2006, la SGF a ainsi conclu plusieurs partenariats avec des sociétés québécoises.

 

Mentionnons en premier lieu la participation de 30 % au capital-actions de l’entreprise familiale Fruits & Passion. Cet investissement vise principalement à accélérer le développement des affaires de l’entreprise à l'extérieur du Canada, afin de répondre à la demande croissante pour ses produits. Fruits & Passion agrandira son usine de la Rive-Sud de Montréal qui produit plus de 90 % de ses produits vendus partout dans le monde. Non seulement cette entreprise québécoise sera-t-elle en mesure de se déployer dans de nouveaux marchés en Asie, en Europe et aux États-Unis, mais elle contribuera à créer de nouveaux emplois au Québec.

 

Toujours en 2006, la SGF a réalisé un investissement de 7 millions de dollars dans la compagnie ORTHOsoft. Cette société publique québécoise est un chef de file mondial qui conçoit et commercialise des logiciels de navigation médicale spécialisés dans le remplacement de la hanche et du genou.

 

L'investissement de la SGF fournira à ORTHOsoft le capital de développement nécessaire pour accélérer sa croissance. Grâce à cet investissement, elle sera en mesure de consolider sa position de leader mondial du marché florissant de la chirurgie assistée par ordinateur.

 

La SGF est également devenue partenaire à 43 % de l'entreprise Élevages Périgord. Située en Montérégie, Élevages Périgord est le plus important producteur québécois de foie gras de canard frais et de ses dérivés. Elle emploie près de 50 personnes et vend ses produits au Québec ainsi que dans les grandes villes de l'Ontario et des États-Unis.

 

L'investissement de 2,3 millions de la SGF dans ce projet global de 6 millions permettra de développer cette niche de produits alimentaires spécialisés dotée d'un fort potentiel de croissance. Élevages Périgord pourra répondre à la demande grandissante et accroître sa présence sur le marché américain.

 

Perspectives pour 2007

La Société générale de financement du Québec vise à investir 250 millions de dollars dans l’économie québécoise pendant l’exercice 2007 tout en maintenant sa rentabilité.

 

« Nous avons bâti une solide équipe de développeurs, nous avons rempli notre pipeline de projets et nous maintenons une gestion efficace axée sur la rentabilité. Tous les ingrédients sont présents pour poursuivre notre mission au cours des années à venir », a conclu Pierre Shedleur, président de la SGF.

 

À propos de la SGF 

La Société générale de financement du Québec (www.sgfqc.com), holding industriel et financier, a pour mission de réaliser des projets de développement économique, notamment dans le secteur industriel, en collaboration avec des partenaires et à des conditions de rentabilité normales, conformément à la politique de développement économique du gouvernement du Québec.

 

- 30 -

 

Information :

Marie-Claude Lemieux,

Conseillère principale,

Communications et relations avec les médias

Société générale de financement du Québec

Tél.: 514 876-9368

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal