Archives IQ

Retourner à la liste des archives IQ

L'honorable Josée Verner, les ministres Clément Gignac, Yves Bolduc et Sam Hamad annoncent l'octroi de 60 M$ dans le cadre d'un important investissement pour un projet de modernisation des infrastructures de GSK

Québec, le  9 septembre 2009 -  Dans le cadre d'une collaboration tripartite entre le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec et GlaxoSmithKline inc. (GSK), la ministre fédérale des Affaires intergouvernementales, présidente du Conseil privé de la Reine pour le Canada, ministre de la Francophonie et ministre responsable de la région de Québec, l'honorable Josée Verner, au nom de la ministre de la Santé, l'honorable Leona Aglukkaq, le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Clément Gignac, le ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, et le député de Vanier, M. Patrick Huot, annoncent une contribution non remboursable de 60 M$, répartie sur trois ans, à GlaxoSmithKline Biologicals.

 

Le projet, d'une valeur totale de 90 M$, consiste à remplacer la ligne de remplissage et d'emballage stérile de vaccins, à l'usine de Québec, par une nouvelle ligne de plus grande capacité, prévue pour 2012. Cet investissement permettra à l'entreprise d'accroître sa capacité de conditionnement des vaccins pandémiques et de réduire les délais de livraison dans l'éventualité où une autre pandémie serait déclarée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

La capacité de remplissage existante des installations de Québec serait plus que doublée et elle se traduirait par la production d'une dose de vaccin pour chaque Canadien dans le mois suivant le début du remplissage du vaccin. Ainsi, GlaxoSmithKline pourra répondre aux nouveaux objectifs du plan de lutte contre les pandémies, établi par l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

 

« Le maintien, à l'intérieur de nos frontières, de la capacité de satisfaire aux besoins des Canadiens en vaccins au cours d'une pandémie est un impératif essentiel de la santé publique, dont bénéficieront tous les Canadiens », a commenté la ministre Josée Verner, au nom de la ministre de la Santé, l'honorable Leona Aglukkaq. « Cet investissement prudent et stratégique de 40 M$ effectué par le gouvernement fédéral, dans le cadre d'un partenariat avec le gouvernement du Québec, constitue une première étape primordiale pour réaliser cet objectif et il produira des dividendes à long terme, aussi bien sur le plan de la santé publique que des emplois », a-t-elle ajouté.

 

La participation du gouvernement du Québec prend la forme d'une contribution financière non remboursable d'un montant maximal de 20 M$ sur trois ans, administrée par Investissement Québec. « Nous sommes fiers de soutenir la modernisation de la seule usine de fabrication de vaccins antigrippaux au Canada. Le développement économique du Québec s'appuie sur des secteurs de pointe dynamiques et prospères tels que le biopharmaceutique. Ce secteur, c'est plus de 145 entreprises et plus de 20 900 emplois directs. Le Québec est un endroit propice pour investir dans ce domaine et GlaxoSmithKline l'a compris. Avec cet investissement, l'entreprise démontre encore une fois qu'elle mise sur le Québec pour son développement à long terme », a souligné le ministre Clément Gignac.

 

« Comme gouvernement, nous voulons soutenir et développer l'industrie du savoir dans la Capitale-Nationale. Ce projet d'investissement permet non seulement de consolider des emplois de qualité à Québec, mais il renforce le positionnement de l'entreprise dans son rôle de leader canadien et mondial », a déclaré le ministre Sam Hamad.

 

« Notre gouvernement est heureux de soutenir un projet qui permettra, à terme, à GlaxoSmithKline d'augmenter sa capacité de production de vaccins. Rappelons que la vaccination demeure l'une des mesures de prévention les plus sécuritaires et les plus efficaces de toute l'histoire de la médecine moderne. En appuyant le développement de cette entreprise de classe mondiale, nous consolidons également notre autonomie d'approvisionnement, notamment en matière de vaccins antigrippaux, pour lesquels GSK est déjà un partenaire important », a indiqué le ministre Yves Bolduc.

 

« En sa qualité de plus grand fabricant de vaccins antigrippaux au Canada, GlaxoSmithKline inc. accueille favorablement la proposition de conclure de nouveau un partenariat avec les gouvernements du Québec et du Canada, dans le but de créer une nouvelle chaîne de remplissage à ses installations de Québec, afin d'appuyer les plans futurs du pays en cas de pandémie. Le partenariat proposé témoigne encore une fois de l'engagement profond de notre entreprise, qui souhaite collaborer avec tous les paliers de gouvernement afin de mettre en œuvre des initiatives visant à protéger et à améliorer la santé des Canadiens », a soutenu M. Paul Lucas, président et chef de la direction de GlaxoSmithKline.

 

« Bien implantée dans le paysage de la Capitale-Nationale et dans le comté de Vanier, GSK s'inscrit parfaitement dans les créneaux d'activité que la région a définis à l'intérieur de la démarche ACCORD et, en ce sens, nous sommes fiers d'être un partenaire de son développement », a conclu le député Patrick Huot.

 

À propos de GlaxoSmithKline inc.

GlaxoSmithKline inc. est la deuxième plus importante société pharmaceutique mondiale. GSK Biologicals est la filiale chargée des vaccins et son siège social est situé en Belgique. Avec plus de 1 300 employés au Québec et près de 3 000 employés au Canada, GSK est le plus important employeur du secteur biopharmaceutique de la province et du pays. Sa filiale de Québec, située dans le Parc technologique, constitue la seule usine canadienne de vaccins antigrippaux. GlaxoSmithKline inc. s'est classée, pour une huitième année d'affilée, parmi les 50 meilleurs employeurs canadiens, en plus d'être reconnue comme le meilleur employeur de l'industrie pharmaceutique pour une troisième année consécutive.

 

L'entreprise GSK est établie au Canada depuis plus de 100 ans. Depuis 2005, elle a investi plus de 300 M$ en immobilisation, dont 249 M$ ces deux dernières années, pour augmenter sa capacité de production de vaccins et de produits pharmaceutiques au Canada. À titre de géant mondial voué à la recherche dans le domaine des médicaments, des vaccins et des soins de santé, GlaxoSmithKline est résolue à améliorer la qualité de la vie en aidant les gens à être plus actifs, à se sentir mieux et à vivre plus longtemps. Elle compte parmi les 15 principaux investisseurs en recherche-développement au Canada, ayant consacré plus de 156 M$ dans ce secteur en 2008 seulement. GSK a été désignée Société généreuse par le programme Imagine Canada.

 

À propos du projet ACCORD

L'Action concertée de coopération régionale de développement (ACCORD) est une démarche stratégique de développement économique régional qui a été mise sur pied en 2002. Ce projet vise à construire un système productif régional compétitif sur le plan mondial dans chacune des régions du Québec, par la définition et le développement de créneaux d'excellence qui pourront devenir leur image de marque.

 

-30-

 

Sources :

Anne-Sophie Desmeules
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation
418 691-5650

 

Information :

Investissement Québec

1 866 870-0437

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal