Archives IQ

Retourner à la liste des archives IQ

Clôture d'un troisième fonds d’amorçage pour les entreprises technologiques - Plus de 41 M$ en capital de risque prêts à être investis dans les entreprises des sciences de la vie du Québec

Montréal, le 18 février 2011 - Le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Clément Gignac, a annoncé aujourd'hui que le Fonds d'amorçage AmorChem a complété son financement et qu'il est maintenant prêt à investir auprès des entreprises spécialisées dans les sciences de la vie. Pour l'occasion, le ministre était accompagné du gestionnaire du Fonds AmorChem, Louis Lacasse, de la vice-présidente principale - Nouvelle économie du Fonds de solidarité FTQ, Janie C. Béïque, de la vice-présidente aux filiales d'Investissement Québec, Sylvie Pinsonnault, et du président de Merck, Division Produits Pharmaceutiques Mondiale, Europe et Canada, Bruno Strigini. AmorChem est le troisième et dernier fonds d'amorçage d'entreprises technologiques qui ont été annoncés par le gouvernement du Québec dans le cadre du budget.

 

« Le Fonds d'investissement AmorChem permettra d'intégrer au Québec un nouveau modèle de développement de produits et de technologies dans le domaine des sciences de la vie. Ce modèle visera à valider et à faire progresser vers la commercialisation des produits thérapeutiques, de diagnostic et d'instrumentation médicale qui proviendront des universités, des entreprises et des centres de recherche du Québec. Alors que l'industrie biopharmaceutique connaît d'importantes restructurations, le Fonds AmorChem permettra au Québec de bonifier son offre en matière de capital de risque pour le démarrage dans le secteur des sciences de la vie », a déclaré le ministre Clément Gignac.

 

Le Fonds AmorChem sera dirigé par une équipe expérimentée en capital de risque formée de la Dre Élizabeth Douville et de la Dre Inès Holzbaur et appuyée par M. Louis Lacasse, le Dr Martial Lacroix, le Dr Nicola Urbani et M. Maxime Pesant. Cette équipe travaillera en étroite collaboration avec un partenaire privilégié, soit la compagnie pharmaceutique Merck, ainsi qu'avec des comités d'experts venant des milieux scientifiques et pharmaceutiques.

 

La prospection pour le choix des projets se fera principalement auprès des universités, des centres de recherche, des sociétés de valorisation et du milieu entrepreneurial québécois. Ces projets devront porter sur des travaux effectués au Québec et devront être associés au secteur des sciences de la vie. Les travaux devront être exclusivement au stade de l'amorçage.

 

Le financement du Fonds AmorChem est assuré par divers partenaires, dont le gouvernement du Québec, par l'entremise d'Investissement Québec (16,5 M$), le Fonds de solidarité FTQ (10,9 M$) et FIER Partenaires (5,6 M$), pour un montant total de 33 M$. Pour ce qui est de la contribution des partenaires privés, elle représente 8,25 M$. La capitalisation du Fonds AmorChem sera donc d'au moins 41,25 M$ qui seront investis dans des entreprises québécoises.

 

« La mise sur pied du Fonds AmorChem répondra à un besoin significatif au Québec en ce qui a trait au financement du développement de produits innovateurs en sciences de la vie. Notre modèle d'affaires s'inscrira dans une nouvelle tendance visant à créer de la valeur en finançant la création de produits à moindre coût. Nous espérons que le Fonds AmorChem servira de catalyseur pour revitaliser le secteur des sciences de la vie au Québec », a affirmé le gestionnaire du fonds, Louis Lacasse.

 

« Depuis des années le Fonds appuie le développement de produits et de technologies dans le secteur des sciences de la vie. Le Québec est d'ailleurs reconnu pour la qualité de ses chercheurs et de ses infrastructures. Avec ce nouvel apport de capital, qui vise des projets à un stade précoce, nous encourageons l'innovation et la mise en valeur de la recherche québécoise. À terme, nous favoriserons ainsi la commercialisation des produits issus des projets les plus prometteurs, pour le bénéfice de toute la population », a soutenu Mme Janie C. Béïque.

 

À propos des fonds d'amorçage d'entreprises technologiques

Le gouvernement du Québec s'est engagé à créer des fonds d'amorçage d'entreprises technologiques attribués par appels de propositions. Par la création de ces fonds, le gouvernement vise à accroître les sommes disponibles pour le financement de l'amorçage d'entreprises technologiques basées au Québec, à recruter des équipes expérimentées pour gérer ces nouveaux fonds, à arrimer ces financements en amont et en aval de la chaîne de financement et à élargir la gamme sectorielle des financements d'amorçage au Québec.


Le processus de sélection pour le choix de ces fonds a été mené par un comité indépendant composé d'experts de l'industrie et présidé par Martin Godbout, ancien président et chef de la direction de Génome Canada.

 

Rappelons qu'un fonds d'amorçage concerne le premier stade de développement des entreprises. L'entreprise peut être en phase de création ou tout au début de son activité, mais elle ne doit pas encore avoir validé son modèle d'affaires.

 

À propos d'Investissement Québec

Investissement Québec a pour mission de favoriser la croissance de l'investissement au Québec et contribue ainsi au développement économique et à la création d'emplois dans toutes les régions. Cette société a permis la réalisation de projets d'investissements de plus de 58 G$ et la création de près de 179 000 emplois.

 

À propos du Fonds de solidarité FTQ

Possédant un actif net de 7,7 G$ au 30 novembre 2010, ce fonds d'investissement en capital de développement fait appel à l'épargne des Québécoises et des Québécois. Ses investissements, dans tous les secteurs de l'économie, contribuent à la création et au maintien d'emplois dans les entreprises et favorisent la croissance du Québec. 

 

Le Fonds de solidarité FTQ est partenaire, directement ou par l'intermédiaire de l'un des membres de son réseau, de 2 052 entreprises. Il compte 577 511 actionnaires-propriétaires et participe, seul ou avec d'autres partenaires financiers, à la création, au maintien et à la sauvegarde de 150 133 emplois. Pour en savoir plus, consultez le site www.fondsftq.com Lien ouvant une nouvelle fenêtre .

 

À propos du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE)

Le MDEIE a pour mission de soutenir le développement économique, l'innovation et l'exportation ainsi que la recherche, en favorisant notamment la coordination et la concertation des différents acteurs des domaines économique, scientifique, social et culturel, dans une perspective de création d'emplois, de prospérité économique, de développement scientifique et de développement durable.

 

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services du MDEIE, consulter la page Web www.mdeie.gouv.qc.ca/programmes.

 

- 30 -

 

Source :

Jolyane Pronovost

Attachée de presse

Cabinet du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation

Tél. : 418 691-5650

 

Information :

Nancy-Sonia Trudelle

Responsable des relations avec les médias

Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation

Tél. : 418 691-5698, poste 3710

 

Josée Béland

Porte-parole

Investissement Québec

Tél. : 514 873-6027

 

Josée Lagacé

Conseillère principale aux relations de presse et communications
Fonds de solidarité FTQ

Tél. : 514 850-4835

Partager

Contactez votre expert

Chantal Corbeil

Porte-parole médias et conseillère en affaires publiques, Montréal

514 873-7161

Contactez votre expert

Chantal Corbeil

Porte-parole médias et conseillère en affaires publiques, Montréal

514 873-7161