Nouvelles

Retourner à la liste des nouvelles

Le 28 mai 2015

Découvrez les secrets d’un bon pitch de vente

Près d’une trentaine de personnes ont participé à L’atelier Comment vendre son entreprise aux financiers, présenté le 26 mai par Investissement Québec, à C2 Montréal. « Cet événement attire de nombreux entrepreneurs, dont plusieurs sont à la recherche de financement, explique André Petitclerc, directeur principal de l’investissement, petites capitalisations. Mon collègue Alexandre Gyger, directeur des investissements, et moi avons donc choisi de leur proposer un atelier-réalité en trois actes portant sur le pitch de vente, basé sur notre expérience. »

 

Photo de l’atelier et de l’ambiance de C2 Montréal

 

Une entrepreneure à la recherche de 1 M$ a d’abord fait sa présentation. Puis, on a demandé à aux participants d’en relever les points forts et les éléments à améliorer. Les experts d’IQ se sont ensuite servis de ces réflexions comme points de départ pour dévoiler les trucs et astuces d’une présentation réussie. En voici un résumé :

 

  • Se préparer, afin de bien connaître l’équipe à qui on soumet le projet et de pouvoir répondre aisément aux questions.
  • Limiter la présentation à 15 ou 20 minutes, ce qui laisse du temps pour les échanges et les questions.
  • Préparer une dizaine de diapositives, dont quelques-unes sur les prévisions financières.
  • Utiliser un langage clair et un contenu vulgarisé, sans jargon ni acronymes.
  • Restreindre le nombre de présentateurs à un ou deux. Inutile d’arriver en groupe.
  • Présenter une équipe crédible et diversifiée, de même que des projections budgétaires justes.

 

Les animateurs ont ensuite dressé la liste des affirmations à éviter, en utilisant une touche d’humour. « Nous avons discuté des demi-vérités que nous entendons le plus souvent, explique M. Petitclerc. Que les prévisions budgétaires sont conservatrices, par exemple, qu’en obtenant seulement 1 % du marché, l’entreprise sera extrêmement rentable, ou qu’il n’existe aucun compétiteur. Il vaut mieux être réaliste. De toute façon, l’investisseur effectuera des vérifications. »

 

L’atelier a fait salle comble et les deux experts d’IQ ont discuté longuement avec plusieurs partici­pants après l’activité, preuve que le thème choisi répondait au besoin des entrepreneurs présents. 

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal