Communiqués

Retourner à la liste des communiqués

ArcTern Ventures attire des investisseurs de premier plan en concluant des engagements d’une valeur de 200 M$

L’engagement des investisseurs démontre un soutien croissant dans les percées technologiques comme solutions aux changements climatiques alors que les technologies propres commencent à perturber presque tous les secteurs

Toronto, 20 janvier 2020 – La société torontoise de capital de risque, ArcTern Ventures Ouvre une nouvelle fenêtre, qui investit mondialement dans des entreprises en technologies propres réussissant des percées au chapitre des changements climatiques et en développement durable, a annoncé aujourd’hui des engagements financiers de 200 M$ destinés à son Fonds II, dont plus de 45 millions proviennent d’investisseurs étrangers.

 

De gauche à droite sur la photo: Nicolas Lauzon, directeur de comptes, Fonds d'investissement, Investissement Québec; Tom Rand, associé directeur et cofondateur, ArcTern Ventures et Benoît M Leroux, directeur principal, Fonds d'investissement, Investissement Québec

 

« L’intérêt et la demande de la part d’investisseurs institutionnels et d’investisseurs de patrimoine familial en Amérique du Nord et en Europe demeurent considérables à l’endroit de la stratégie d’investissement d’ArcTern », note Murray McCaig, associé directeur du fonds. Parmi les nouveaux investisseurs, mentionnons le fonds norvégien Nysnø, Investissement Québec et l’Initiative de catalyse du capital de risque du gouvernement fédéral. Ils côtoient désormais les investisseurs existants que sont OMERS, Equinor, le Groupe Financier Banque TD, Suncor, BDC, une caisse de retraite canadienne d’envergure ainsi que des investisseurs de patrimoine familial nord-américains et européens.

 

« Nous avons évalué un nombre de fonds nord-américains en capital de risque qui investissent dans les technologies propres et en développement durable », souligne Siri Kalvig, chef de la direction de Nysnø Climate Investments. « Nous avons établi une relation remarquable avec l’équipe d’ArcTern et croyons qu’ils savent comment créer de la valeur ajoutée tout en possédant un niveau élevé de compétence technologique, une approche pratique et une rigueur financière. Leur présence en Norvège nous réjouit puisqu’elle contribuera incontestablement au développement d’un pôle en mesure de repérer les meilleures occasions d’affaires en Europe. »

 

L’annonce d’aujourd’hui confirme que le Fonds II d’ArcTern est le plus important fonds de capital de risque en technologies propres au Canada et qu’il se situe parmi les chefs de file mondiaux dans cette catégorie. Les associés directeurs Murray McCaig et Tom Rand ont cofondé ArcTern Ventures en 2012, persuadés que l’accélération de la transition mondiale vers une économie plus propre était inévitable et qu’elle créerait des occasions d’investissement substantielles puisqu’elle transformerait pratiquement toutes les industries.

 

Les fonds engagés par Investissement Québec, dont la mission consiste à favoriser la croissance de l'investissement au Québec, serviront à promouvoir et à appuyer des projets québécois en technologies propres et en développement durable. D’ailleurs, soulignons au passage qu’un des premiers investissements du fonds a été réalisé dans l’entreprise Sheertex, un fabricant québécois de bas et de collants ultras résistants.

 

« Il y a un flux d’affaires considérable et un bon réseau entrepreneurial au Québec, a déclaré Tom Rand, associé directeur. Ces conditions, ainsi que le soutien de notre nouveau partenaire à long terme, Investissement Québec, font de Montréal la ville toute désignée pour ouvrir notre premier bureau à l’extérieur de Toronto. Je suis impatient de diriger les démarches d’ArcTern au sein des communautés écotechnologiques et financières québécoises. »

 

« Nous sommes fiers de soutenir ArcTern Ventures dans sa croissance. Non seulement ce partenariat nous permet de faire rayonner le savoir-faire et la capacité d’innovation du secteur des technologies propres tant au Québec qu’à l’étranger, mais il contribue à la promotion du passage à une économie sobre en carbone. En 2020, il ne fait plus aucun doute que les entreprises qui se tourneront vers les technologies propres et innovantes sont celles qui se démarqueront de la concurrence et propulseront le développement de leurs affaires », a affirmé le président-directeur général d’Investissement Québec, Guy LeBlanc.

 

La stratégie d’ArcTern fait ressortir des opportunités s’élevant à plusieurs billions de dollars dans les technologies propres, notamment au chapitre de l’innovation, et à un potentiel élevé en matière de rendements d’envergure et de répercussions environnementales favorables.

 

« Grâce à l’obtention d’un financement de 200 millions de dollars auprès d’investisseurs nationaux et internationaux, ArcTern sera en mesure d’investir dans des entreprises novatrices en expansion du secteur canadien des technologies propres. Les sociétés canadiennes dans ce secteur d'activité sont des chefs de file mondiaux dont les activités visent à offrir des solutions avantageuses pour l’environnement. Nos stratégies leur permettent d’exporter ces solutions partout dans le monde. » –nbsp;L’honorable Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international

 

« Le secteur mondial des technologies propres prend de l’ampleur et innove à une rapidité telle qu’il dégage des occasions d’investissement que nous n’aurions jamais crues possibles il y a quelques années », explique Murray McCaig. Pour sa part, Tom Rand, cofondateur du fonds et éminent partisan de solutions climatiques mondiales, ajoute que « comme l’investissement dans les technologies propres est un sport d’équipe, nous sommes heureux d’avoir réuni un groupe de partenaires investisseurs puissants et d’avant-garde. Notre leadership associé à leurs engagements financiers, leurs expertises et leurs relations internationales contribueront à stimuler la croissance des entreprises dans lesquelles nous investissons en vue de les transformer en chefs de file mondiaux. »

 

À propos de ArcTern Ventures

 

ArcTern Ventures est une société de capital de risque torontoise qui investit mondialement dans des entreprises réussissant des percées au chapitre des changements climatiques et du développement durable. Murray McCaig et Tom Rand ont cofondé ArcTern Ventures, persuadés que l’accélération de la transition mondiale vers une économie plus verte perturberait pratiquement toutes les industries, créant ainsi des occasions d’investissement s’élevant à plusieurs billions de dollars, ayant un potentiel élevé en matière de rendements d’envergure et de répercussions environnementales favorables. Pour obtenir davantage de renseignements, veuillez visiter le site www.arcternventures.com Ouvre une nouvelle fenêtre.

 

À propos de Nysnø Climate Investments

 

Nysnø Climate Investments est un fonds de capital de risque de l’État norvégien établi à Stavanger qui investit dans des sociétés et des fonds offrant des solutions rentables et éclairées aux changements climatiques. Créé en 2017, ce fonds appartient au ministère du Commerce, de l’Industrie et des Pêches norvégien. Poursuivre la lecture : www.nysnoinvest.no/en Ouvre une nouvelle fenêtre.

 

À propos d'Investissement Québec

 

Investissement Québec a pour mission de favoriser la croissance de l'investissement au Québec, contribuant ainsi au développement économique et à la création d'emplois, et ce, dans toutes les régions. La Société met au service des entreprises une gamme complète de solutions financières, notamment des prêts, des garanties de prêt et de l'investissement en capital-actions, afin de les soutenir à tous les stades de leur développement. De plus, elle est responsable de l'administration de mesures fiscales et de la prospection d'investissements étrangers.

 

À propos de l’Initiative de catalyse du capital de risque

 

L’Initiative de catalyse du capital de risque (ICCR) est un programme fédéral que le gouvernement du Canada appuie à hauteur de 450 millions de dollars pour renforcer l’écosystème de capital de risque au pays et pour aider des entreprises canadiennes à progresser. Le volet 1 de l’ICCR a investi dans des fonds de fonds d’envergure qui appuieront les gestionnaires de fonds de capital de risque canadiens, tandis que le volet 2 de l'ICCR a permis d'investir dans des équipes de gestion émergentes et diversifiées, dans des régions et des secteurs mal desservis et dans des structures alternatives de fonds. Le volet 3 de l'ICCR a rendu possibles des investissements dans des fonds de capital de risque principalement dans le secteur des technologies propres. Poursuivre la lecture Ouvre une nouvelle fenêtre

Pour recevoir les communiqués d'Investissement Québec en temps réel, inscrivez-vous au fil RSS suivant : http://feeds.feedburner.com/IQ-communiques Ouvre une nouvelle fenêtre

 

Information

Investissement Québec

1 844 474-6367

Partager

Contactez votre expert

Isabelle Fontaine

Directrice principale, Médias et Affaires gouvernementales, Montréal

Partagez

Contactez votre expert

Isabelle Fontaine

Directrice principale, Médias et Affaires gouvernementales, Montréal