Communiqués

Retourner à la liste des communiqués

Brightspark complète la troisième clôture de son fonds à la hauteur de 60 millions de dollars

La firme en est à sa 20e année d'investissement dans les start-ups technologiques canadiennes

Toronto, le 8 septembre 2020 – Brightspark Capital, un chef de file canadien dans le domaine du capital-risque, annonce aujourd'hui la troisième clôture de son nouveau Fonds d'opportunités canadiennes Brightspark (“BCOF”), avec des engagements de 60 millions de dollars visant une taille finale du fonds de 75 millions de dollars.

 

-	De gauche à droite: Sophie Forest, directrice associée, Mark Skapinker, directeur associé, Éléonore Jarry-Ferron, équipe d'investissement et Jacques Perreault, associé principal

 

Le fonds a obtenu l'appui de plusieurs investisseurs privés et institutionnels canadiens de renom y compris l’Initiative de catalyse du capital de risque du gouvernement du Canada sous la gestion de BDC Capital, BMO Partenaires, Fondaction, Investissement Québec, la Banque Royale du Canada, Teralys Capital Fonds Amorçage Québec (TFAQ2019) géré par Teralys Capital.

 

BCOF est le troisième fonds de capital de risque traditionnel de Brightspark. Au cours de ses 21 ans d'existence, l'entreprise a généré des rendements de premier plan en investissant dans des entreprises technologiques en phase de démarrage au biais de deux fonds de capital-risque performants en plus d’une série d'investissements directs.

 

En 2014, Brightspark a innové et démocratisé le capital de risque au Canada en y incluant un modèle d'investissements "deal-by-deal" ouvert à tous les investisseurs accrédités. Grâce à cette approche innovante, plus de 40 millions de dollars ont été investis dans 16 entreprises pancanadiennes. Ces capitaux investis proviennent exclusivement de son réseau croissant de 5 000 investisseurs accrédités.

 

Avec l'ajout du fonds BCOF, Brightspark continuera à capitaliser sur les opportunités d'investissement qu'elle voit sur le marché technologique canadien. Avec ses deux sources d'investissement travaillant en parallèle, Brightspark s'attend à investir environ 125 millions de dollars dans les entreprises technologiques en phase de démarrage au cours des prochaines années.

 

Brightspark poursuivra sa stratégie d'investissement axée sur les entreprises technologiques canadiennes dirigées par des équipes exceptionnelles, avec une emphase sur celles ayant le potentiel de devenir un chef de file dans leurs secteurs respectifs. Depuis sa première clôture en janvier, le fonds a investi dans six sociétés dont Potloc, BuyBack Booth, Prevu3D, Elevate Farms, Classcraft, et Potential Motors.

 

«Le modèle innovant préconisé par Brightspark permet d’augmenter le capital disponible pour les entreprises technologiques en phase de démarrage. Brightspark est un partenaire de longue date et nous sommes heureux de contribuer ainsi à l’émergence d’une industrie des technologies forte et compétitive», souligne Geneviève Morin, présidente-directrice générale de Fondaction.

 

Brightspark est basé à Montréal et à Toronto, et compte parmi son équipe des vétérans de l’industrie du capital-risque dont Mark Skapinker, Sophie Forest et Jacques Perreault, ainsi que Eleonore Jarry, récemment promue au poste de Directrice. Avec plus de deux décennies d'expérience dans le domaine de l'investissement de capital-risque, l'équipe a su investir avec succès à travers plusieurs cycles économiques et financiers et est bien placée pour maintenir un rythme d'investissement actif dans le contexte du marché actuel.

 

Citations:

«Les Canadiens ont la fibre entrepreneuriale et ils sont résilients. Notre gouvernement est déterminé à aider les sociétés de capital de risque innovatrices comme Brightspark à croître et à se tailler une place, et ce, sur fond de pandémie de COVID-19, tandis que les activités reprennent graduellement leurs cours. Par l’entremise de l’Initiative de catalyse du capital de risque de notre gouvernement, nous continuons d’appuyer les différents secteurs et entrepreneurs qui font un excellent travail dans le domaine des technologies et de créer des emplois de qualité pour les Canadiens, alors que nous travaillons ensemble à la reconstruction d’une économie forte et inclusive.»

La ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, l’honorable Mary Ng

 

«Investir dans le Fonds d’opportunités canadiennes Brightspark pour soutenir le démarrage d’entreprises à fort potentiel de croissance est un excellent moyen de favoriser davantage l’essor économique du Québec. Les entrepreneurs innovants bouleversent les façons de faire, contribuent fortement au développement de l’innovation au sein d’entreprises établies et créent des emplois à valeur ajoutée. Leur force repose sur l’utilisation et l’appropriation des technologies numériques dans tous les secteurs d’activité, notamment la santé, les technologies vertes, les biotechnologies et le manufacturier. Les investissements à venir offriront de nouvelles perspectives économiques, qui permettront de générer des retombées importantes pour tout le Québec.»

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière

 

«Nous sommes heureux de soutenir des fonds d’investissement qui, comme Brightspark, croient en des projets non seulement innovateurs, mais également porteurs pour nos collectivités. En comblant des espaces vacants dans l’offre de services financiers, ils contribuent à faire grandir les idées et à donner de l’élan à nos entrepreneurs à des moments clés de leur développement. Chez Investissement Québec, nous avons hâte de voir se concrétiser tous ces projets!»

Guy LeBlanc, président-directeur général, Investissement Québec

 

Partager

Contactez votre expert

Isabelle Fontaine

Directrice principale, Médias et Affaires gouvernementales, Montréal

Partagez

Contactez votre expert

Isabelle Fontaine

Directrice principale, Médias et Affaires gouvernementales, Montréal