Archives SGF

Retourner à la liste des archives SGF

La SGF publie son rapport annuel 2008

Malgré la crise qui secoue l'économie, la SGF a investi 176 millions $ en 2008

 

Montréal, le 12 juin 2009 - La Société générale de financement du Québec (SGF) rend public aujourd’hui son rapport annuel pour l’année 2008. Malgré une conjoncture difficile dans plusieurs secteurs de l’économie, la SGF a néanmoins investi à hauteur de 176 millions de dollars dans des projets de développement économique.

 

Tel qu'annoncé lors du dévoilement de ses états financiers le 9 avril dernier, la SGF enregistre une perte nette de 261 millions $. Par ailleurs, le résultat des placements de la SGF affiche une hausse par rapport à l'année précédente, soit 36 millions $ comparativement à 29 millions en 2007.

 

Toutefois, plus de 80 % du portefeuille de la Société est composé d'entreprises du secteur manufacturier qui sont fragilisées par la conjoncture économique. «L'ampleur de la crise économique, qui a perturbé plus particulièrement le secteur manufacturier, a eu un impact direct sur notre performance. Les profits réalisés pendant les neufs premiers mois de l'année ont été annulés par les pertes du dernier trimestre», d'ajouter Monsieur Shedleur. À cet effet, la SGF a enregistré une perte de 238 millions $ en pertes d'opérations, frais de fermeture et de radiation de ses placements dans les entreprises Pétromont, PTT Poly Canada et Temlam.

 

Impacts économiques au Québec des projets réalisés par la SGF en 2008 

La SGF a continué d'investir dans des projets de croissance et de soutien à ses partenaires, conformément à ses orientations stratégiques. Notamment, la SGF a investi 60 millions $ dans l'acquisition d'Axcan Pharma inc. par TPG Capital. Elle a pris une participation de 30 % dans l'entreprise Médiamed Technologies. La SGF a également procédé à un réinvestissement dans le projet Ungava, pour un montant de 4 millions $.

 

L'année 2008 marque l'achèvement du plan stratégique de la SGF débuté en 2005. Les impacts économiques de ce premier bilan sont marquants. Au cours de cette période, la SGF a favorisé des investissements totalisant 1,7 milliard $ dans des projets de croissance d'entreprises québécoises en injectant, elle-même, plus de 720 millions $. À terme, ces projets auront permis de conserver ou de créer plus de 12 700 emplois (années-personnes) et contribué au renforcement de grands secteurs industriels québécois.

 

La confiance du gouvernement 

Le gouvernement du Québec a modifié le mandat de la SGF en lui confiant la responsabilité d'aider les entreprises qui ont de bonnes perspectives de développement à traverser la crise économique qui affecte toutes les économies, et plus particulièrement le secteur manufacturier.

 

Dans le cadre de ce nouveau mandat, la SGF est autorisée à dépasser son rôle traditionnel d’investisseur au capital-actions afin de pouvoir offrir des solutions complémentaires comme le prêt, la débenture ou l’investissement en capital-actions privilégié.

 

La SGF se trouve aujourd’hui dans une excellente position pour aider les entreprises à se préparer pour la reprise économique.

 

Le rapport annuel de la SGF est disponible sur son site Internet : www.sgfqc.com  

 

À propos de la SGF

La Société générale de financement du Québec, holding industriel et financier, a pour mission de réaliser des projets de développement économique, notamment dans le secteur industriel, en collaboration avec des partenaires et à des conditions de rentabilité normales, conformément à la politique de développement économique du gouvernement du Québec.

 

- 30 -

 

Information :

Sophie Alarie

Conseillère principale, Communications et relations avec les médias

Tél.: 514 876-9368

salarie@sgfqc.com

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal