Archives IQ

Retourner à la liste des archives IQ

Deuxième Forum des dirigeants d'entreprises étrangères au Québec - Le ministre Raymond Bachand rencontre une quarantaine de hauts dirigeants québécois d'entreprises étrangères

QUÉBEC, le 17 février 2009 - A l'occasion du Deuxième Forum des dirigeants d'entreprises étrangères au Québec, qui se tenait à Québec hier et aujourd'hui, le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Raymond Bachand, a rencontré une quarantaine de hauts dirigeants de filiales d'entreprises étrangères actives au Québec. Ce forum visait notamment à trouver des pistes de solution pour encore mieux agir en matière de prospection des investissements d'entreprises étrangères.

Au Québec, les sociétés sous contrôle étranger réalisent une part significative des investissements dans le secteur privé et elles jouent un rôle économique déterminant. Elles participent notamment à près de 40 % des efforts en R-D industrielle et elles contribuent à plus de 30 % des exportations internationales québécoises de biens.

« Notre gouvernement est conscient de l'importance de ces filiales et de l'impact des décisions de leurs dirigeants sur notre économie. C'est pourquoi, lors du premier Forum, j'avais insisté sur la nécessité de faire un suivi étroit sur les préoccupations soulevées par les dirigeants de filiales. La thématique de la main-d'œuvre mise de l'avant pour cette édition s'inscrit directement dans cette optique », a expliqué le ministre Bachand.

L'un des objectifs du plan stratégique du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation consiste en la mise en place de nouvelles pratiques de collaboration, grâce auxquelles des intervenants gouvernementaux prennent part à des actions communes liées à la promotion et à la prospection d'investissements étrangers. La réalisation du Deuxième Forum des dirigeants d'entreprises étrangères au Québec, en partenariat avec Investissement Québec, Hydro-Québec, le Groupe CAI Global et le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, est un moyen privilégié d'atteindre cet objectif.

Cet événement, dont le thème était « Se mobiliser pour investir », a réuni une quarantaine de dirigeants de filiales de multinationales étrangères établies au Québec, représentant plus de 43 000 emplois, et une dizaine de décideurs d'organismes publics. Il visait entre autres :

 

  • à mieux comprendre la proposition de valeur de la filiale et la façon de promouvoir le Québec auprès des maisons mères afin de maintenir l'avance du Québec dans sa stratégie de rétention de filiales;
  • à recueillir les idées, opinions et recommandations des dirigeants sur les défis et les pistes de solution en regard de la situation particulière des filiales, pour faire face à la situation économique actuelle et favoriser un plus grand essor économique du Québec;
  • à favoriser la communication entre les partenaires et les filiales afin de susciter une meilleure compréhension de l'appui gouvernemental et de faciliter son amélioration.

 

« Notre gouvernement a mis en place des programmes à l'attention de nos travailleurs et de nos entreprises pour leur permettre de traverser adéquatement cette période difficile. Malgré les turbulences qui ébranlent notre économie, il faut transformer les difficultés en opportunités pour être mieux positionnés lorsque la reprise viendra. En ce sens, la formation de notre capital humain doit s'inscrire au cœur de notre action », a indiqué le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, qui a également participé au forum.

« Dans l'univers de l'investissement international, la concurrence est féroce et elle vient de toutes parts. Une filiale doit forcément rester compétitive face à la compétition externe à l'entreprise. Mais la concurrence interne du groupe est tout aussi importante. Alors que le monde est secoué par une importante tempête financière, les filiales sont appelées à se démarquer encore plus afin de négocier l'obtention de nouveaux mandats et le maintien des activités au Québec de leur maison mère. Le gouvernement du Québec est là pour appuyer les filiales québécoises dans leurs démarches. Nous sommes déterminés à leur fournir tous les outils nécessaires afin qu'au sortir de la crise, elles soient en tête de file dans la course au succès », a conclu M. Bachand.

 

-30-

 

Information :

Investissement Québec

1 866 870-0437

 

Partager

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal

Contactez votre expert

Marie-Ève Savard

Conseillère aux relations gouvernementales et aux affaires publiques, Montréal