Nouvelles

Retourner à la liste des nouvelles

Le 21 mars 2019

Faits saillants du budget provincial 2019-2020

Le gouvernement du Québec a présenté un budget dont l’un des principaux objectifs est d’accroître le potentiel économique du Québec et de donner ainsi un nouvel élan à la création de richesse.

 

Bannière « Faits saillants budget 2019-2020 »

 

Le budget 2019-2020 prévoit des investissements totalisant 3,7 milliards de dollars d’ici cinq ans, notamment pour augmenter le bassin de travailleurs, faire croître l’investissement et les exportations des entreprises québécoises, et stimuler l’innovation et l’entrepreneuriat.

 

Le gouvernement entend agir pour favoriser l’investissement et la croissance des entreprises. Pour ce faire, il compte procéder à la révision du rôle d’Investissement Québec, une initiative dont les détails seront rendus publics par le ministre de l’Économie et de l’Innovation prochainement. Pour l’heure, il augmente la capitalisation de la société d’État de 1 milliard de dollars, afin de lui permettre de réaliser davantage d’interventions à même ses fonds propres, notamment sous forme de prêts et de prises de participation.

 

De plus, une enveloppe pouvant atteindre 1 milliard de dollars sera disponible pour accompagner le développement des entreprises stratégiques et protéger la présence des sièges sociaux au Québec.

 

Appuyer plus efficacement le développement économique

Pour atteindre ses objectifs en matière d’investissement dans les entreprises, d’attraction d’investissements étrangers, d’innovation et d’exportation, le gouvernement révise son modèle d’intervention actuel en matière de développement économique afin :

 

  • de faciliter les démarches des entreprises québécoises dans la réalisation de leurs projets d’investissement;
  • de soutenir la croissance et de favoriser le maintien de la propriété des entreprises québécoises;
  • de contribuer davantage à l’accroissement de la productivité par l’innovation et la transformation numérique;
  • de dynamiser la prospection des investissements étrangers et les exportations.

 

Bonification de la capitalisation d’Investissement Québec de 4 G$ à 5 G$

Les interventions d’Investissement Québec sont financées à partir de ses fonds propres ainsi que des sommes disponibles dans le Fonds du développement économique et le fonds Capital Mines Hydrocarbures.

 

Pour accroître les sommes mises à la disposition d’Investissement Québec, le budget 2019-2020 prévoit une bonification de 1 milliard de dollars de son capital-actions, le portant ainsi de 4 à 5 milliards de dollars.

 

Cette bonification permettra à Investissement Québec d’intervenir davantage auprès des entreprises à partir de ses fonds propres, notamment sous forme de prêts et de prises de participation.

 

Enveloppe de 1 G$ pour la croissance des entreprises et le maintien des sièges sociaux

Le gouvernement s’est engagé à agir pour mieux accompagner la croissance des entreprises et assurer la protection des sièges sociaux.

 

À cette fin, le budget 2019-2020 prévoit :

 

  • la mise en place d’une enveloppe de 1 milliard de dollars pour accompagner le développement des entreprises stratégiques du Québec;
  • la constitution d’une équipe dont le mandat sera de développer une intelligence d’affaires dans le domaine de la protection des sièges sociaux.

Les détails de ces initiatives seront annoncés ultérieurement par le ministre de l’Économie et de l’Innovation.

 

Appui à l’investissement des PME d’un plus grand nombre de secteurs

Le programme ESSOR soutient les entreprises des secteurs manufacturier et tertiaire moteur pour le financement d’immobilisations et d’équipements permettant d’augmenter leur productivité ou leur production. Les investissements réalisés visent notamment à faciliter la transition technologique, numérique et verte des PME de ces secteurs.

 

Le budget 2019-2020 prévoit des crédits supplémentaires de 36,4 millions de dollars.

 

Élargissement de la portée du fonds Capital Mines Hydrocarbures

Le fonds Capital Mines Hydrocarbures, qui investit sous forme de prises de participation dans des entreprises du secteur des mines et des hydrocarbures situées au Québec, est doté d’une capitalisation de 1 milliard de dollars.

 

Pour soutenir l’exploitation et la transformation de l’ensemble des ressources naturelles, le budget 2019-2020 prévoit élargir la portée du fonds Capital Mines Hydrocarbures aux projets liés à toutes les ressources naturelles ainsi qu’au développement énergétique. Dans ce contexte, le fonds sera renommé Capital Ressources naturelles et Énergie.

 

Bonification de l’enveloppe d’investissement en faveur des chantiers maritimes

Le gouvernement souhaite offrir aux chantiers maritimes québécois la possibilité de réaliser leurs projets à l’intérieur d’une structure de financement plus souple et accessible, leur permettant ainsi de libérer des sommes pour moderniser leurs équipements et accroître leur productivité.

 

Pour ce faire, le budget 2019-2020 prévoit une enveloppe de 200 millions de dollars pour des prises de participation dans des projets des chantiers navals québécois.

 

Développement du Réseau des centres d’expertise industrielle 4.0

Le Réseau des centres d’expertise industrielle 4.0 proposera la démonstration de solutions numériques afin d’en faciliter l’intégration par les entreprises manufacturières.

 

Le budget 2019-2020 prévoit 5 millions de dollars sur cinq ans.

 

Cette initiative sera mise en place par le ministère de l’Économie et de l’Innovation en collaboration avec Investissement Québec et le Centre de recherche industrielle du Québec.

 

Ajout de ressources économiques dans les bureaux du Québec au Canada

Les marchés canadiens représentent une possibilité importante de développement et de diversification des marchés pour les entreprises du Québec.

 

Pour exploiter davantage ce potentiel, le budget 2019-2020 prévoit 7,5 millions de dollars sur cinq ans.

 

Ces sommes permettront notamment l’ouverture d’un bureau du Québec à Vancouver et d’une antenne à Calgary, ainsi que l’ajout de ressources dans les bureaux de Toronto et de Moncton.

 

Bonification du programme Audit industrie 4.0

L’audit numérique permet de mesurer la maturité numérique d’une entreprise et d’élaborer un plan de transformation numérique en tenant compte de ses enjeux stratégiques et opérationnels.

 

Le budget 2019-2020 prévoit 11,5 millions de dollars sur cinq ans pour bonifier le programme actuel Audit industrie 4.0, destiné aux entreprises du secteur manufacturier, et l’élargir pour en faire profiter les entreprises provenant d’autres secteurs.

 

Bonification du Programme Exportation

Le Programme Exportation vise à préparer les entreprises québécoises à exporter et à les soutenir dans le développement et la diversification de leurs marchés.

 

Ce programme permet notamment de contribuer à l’embauche de spécialistes en développement de marchés étrangers ainsi qu’au financement d’études et d’outils promotionnels.

 

Le budget 2019-2020 prévoit 35 millions de dollars sur cinq ans pour la bonification du Programme Exportation.

Le gouvernement du Québec compte augmenter le potentiel de l’économie québécoise en favorisant l’entrepreneuriat, notamment par une bonification de l’offre de formation entrepreneuriale ainsi que par un accompagnement et un financement spécialisés pour les entreprises.

 

Les organismes de soutien à l’entrepreneuriat, notamment ceux offrant du microcrédit et du financement participatif, ainsi que les fonds de capital d’investissement proposent aux entrepreneurs un accompagnement et un financement adaptés à leur secteur d’activité, à leur stade de développement et aux spécificités de la région dans laquelle ils évoluent.

 

Ainsi, pour s’assurer que les entreprises en démarrage et les promoteurs de projets socioéconomiques disposent d’un accompagnement et de ressources financières adaptés, le budget 2019-2020 prévoit :

 

  • des sommes de 28,7 millions de dollars pour appuyer des organismes de soutien à l’entrepreneuriat;
  • une enveloppe de 85 millions de dollars pour soutenir le financement de fonds de capital d’investissement.

La prospérité des régions repose en grande partie sur la vitalité de leur économie. De façon à appuyer les entreprises dans la réalisation de projets d’envergure en région, le budget 2019-2020 prévoit bonifier le congé fiscal pour grands projets d’investissement.

 

Ainsi, le seuil d’investissement pour la qualification d’un projet d’investissement réalisé en région sera réduit de 75 à 50 millions de dollars.

Promotion de l’expertise en recherche et innovation à l’étranger
Le gouvernement vise à déployer des conseillers en recherche et innovation afin qu’ils puissent accompagner adéquatement les clientèles québécoises dans leurs démarches à l’étranger. Ces interventions contribueront à la prospérité du Québec. À cette fin, le budget 2019-2020 prévoit 6,6 millions de dollars sur cinq ans.

 

Investissement et diversification des marchés prometteurs
Le budget 2019-2020 prévoit 5,8 millions de dollars sur cinq ans pour accroître la présence des entreprises québécoises à l’international, renforcer leur participation aux marchés existants et créer des liens nouveaux avec d’autres pays.

Le Québec est un leader mondial en recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle. En favorisant son développement, le gouvernement permet aux entreprises d’adopter de nouvelles technologies et de devenir ainsi plus concurrentielles sur les marchés mondiaux.

 

Alors que les percées dans ce domaine d’avenir en constante évolution sont nombreuses, le Québec doit s’assurer de disposer d’équipements de classe mondiale et d’en démocratiser l’usage. Pour ce faire, le gouvernement prévoit plus de 329 millions de dollars pour accélérer l’adoption de l’intelligence artificielle.

 

Élargissement de l’offre de formation en intelligence artificielle
Les entreprises doivent avoir accès à une main-d’œuvre qualifiée pour être en mesure de s’approprier les nouvelles technologies liées à l’intelligence artificielle. Dans ce contexte, le gouvernement prévoit 12,5 millions de dollars sur cinq ans pour élargir l’offre de formation pour les étudiants de tous les niveaux et les travailleurs dans ce domaine.

 

Attraction au Québec de chercheurs en intelligence artificielle
La vigueur du réseau de recherche en intelligence artificielle du Québec contribue à attirer les meilleurs chercheurs au monde et permet des avancées uniques. Puisque la concurrence internationale s’organise, il est nécessaire de poursuivre les efforts pour augmenter l’attractivité du Québec pour les chercheurs du domaine de l’intelligence artificielle.

 

Pour consolider la position du Québec comme leader dans ce domaine à l’échelle internationale, le budget 2019-2020 prévoit un montant de 38 millions de dollars sur cinq ans.

 

Adoption de l’intelligence artificielle en entreprise
Afin de faciliter l’intégration de l’intelligence artificielle dans les entreprises, ainsi que dans les organisations publiques, le budget
2019-2020 prévoit 65 millions de dollars sur cinq ans.

 

Ce financement permettra notamment :

 

  • d’appuyer la mise à niveau des connaissances et des compétences des formateurs et des experts-conseils;
  • de soutenir les entreprises conceptrices d’applications basées sur l’intelligence artificielle;
  • d’augmenter l’intégration d’applications de l’intelligence artificielle en entreprise.

 

Soutien aux activités de recherche en intelligence artificielle
La recherche et développement constitue le fondement de la réussite dans le domaine de l’intelligence artificielle. À cet égard, le budget
2019-2020 prévoit 100 millions de dollars pour soutenir quatre initiatives majeures du domaine, soit IVADO LABS, SCALE.AI, MILA – Institut québécois d’intelligence artificielle et PROMPT-QUÉBEC.

Partager

Contactez votre expert

Isabelle Fontaine

Directrice principale, Affaires publiques et gouvernementales, Montréal

Contactez votre expert

Isabelle Fontaine

Directrice principale, Affaires publiques et gouvernementales, Montréal