Nouvelles

Retourner à la liste des nouvelles

Le 8 septembre 2021

Classcraft: des technologies éducatives novatrices en demande partout au Canada

Motiver les élèves du primaire et du secondaire n’est pas toujours chose facile. Les enseignants en savent quelque chose! Mais Classcraft, une application web, vient leur donner un bon coup de pouce. Elle est d’ailleurs de plus en plus utilisée dans les autres provinces du Canada.

 

Photo d'enfants assis dans une salle de classe

 

Le concept de Classcraft a été développé en 2013 par Shawn Young, lui-même enseignant. Son travail lui a permis de constater que le manque de motivation est souvent au cœur des difficultés rencontrées par les élèves du primaire et du secondaire.

 

Parallèlement, il a constaté à quel point les jeux vidéo sont populaires auprès des jeunes. De là a germé l’idée de créer un jeu de rôle, dirigé par l’enseignant, dans lequel les élèves incarnent différents personnages. Certains comportements sont valorisés pour progresser dans le jeu, gagner des points ou débloquer des fonctionnalités, par exemple. «Classcraft s’appuie sur la psychologie et vise à favoriser le développement de compétences socioémotionnelles, comme l’empathie», explique Shawn Young. Par le jeu vidéo, la plate-forme propose des expériences enrichissantes et ludiques appliquées aux paramètres de classe.

 

Les résultats sont convaincants: on note une nette amélioration des comportements, de l’assiduité, de la motivation, le tout dans un contexte d’apprentissage socioaffectif, ce qui, au bout du compte, favorise la réussite scolaire.

 

Un maillage à succès en Ontario

Actuellement, neuf millions d’élèves utilisent Classcraft dans le monde. Des écoles et des commissions scolaires de 165 pays y ont recours. Au cours des dernières années, Investissement Québec a travaillé à quelques reprises avec l’entreprise pour la soutenir dans ses projets d’expansion. «Nous avons obtenu du soutien financier, de l’aide en matière de marketing, des subventions pour nous rendre à des conférences, par exemple», indique Shawn Young.

 

En novembre 2020, Classcraft a été invitée à participer à un webinaire organisé par Investissement Québec pour présenter ses solutions en technologie éducative à des commissions scolaires, plus précisément en Ontario.

 

Jouhara Laroussi est l’attachée commerciale du bureau du Québec à Toronto qui a collaboré avec Classcraft sur le projet. « Avec la pandémie, la demande pour les technologies éducatives a énormément progressé. Il a en effet fallu rapidement organiser l’enseignement à distance. Or, il n’est pas facile de garder les élèves motivés avec les cours en ligne. Grâce à notre webinaire, Classcraft a pu rencontrer des directions d’écoles et des conseils scolaires ontariens et tisser des liens d’affaires », explique-t-elle. Les établissements d’enseignement qui étaient à la recherche de solutions éducatives novatrices pour améliorer la gestion de classe ont été emballés par la plate-forme Classcraft.

 

«La crise sanitaire a littéralement propulsé le virage numérique et la demande en milieu scolaire a fortement augmenté. Les conditions sont donc maintenant très favorables pour des compagnies comme Classcraft. Investissement Québec est très proactif. Nous restons à l’affût des opportunités et cherchons à faire du maillage entre les entreprises et des clients potentiels», explique l’attachée commerciale.

 

Investissement Québec travaille activement à explorer d’autres débouchés pour que la société poursuive sa croissance au Canada, en particulier dans l’ouest du pays. Pas de doute, de belles perspectives s’offrent à elle!

 

Série Commerce interprovincial: diversifiez vos marchés!

Les exportations, qu’elles soient à l'international ou à l'échelle interprovinciale, sont une véritable source de croissance pour les entreprises québécoises. La valeur ajoutée générée par le commerce interprovincial est bien réelle et représente 48,5 milliards $ . En 2019, le Québec a exporté à l’échelle canadienne près de 80,6 milliards $ de biens et services. Ces marchés extérieurs offrent de nombreuses occasions d’affaires, permettant du même coup de créer des emplois, soit près de 507 000 postes, c’est-à-dire plus de 12% des emplois du Québec. Pas de doute, le commerce interprovincial constitue une source de richesse.

 

Partagez