Nouvelles

Retourner à la liste des nouvelles

Le 30 avril 2021

Développement durable : comment prioriser?

Soprema a amorcé une réelle démarche de développement durable en 2019. Pour ce faire, elle a dû déterminer quelles étaient les priorités de son usine de Richmond. C’est avec l’aide d’Investissement Québec – CRIQ qu’elle a pu établir un diagnostic de performance environnementale industrielle.

 

Vous souhaitez intégrer avec succès des pratiques écoresponsables dans votre entreprise? Découvrez ce que Pierre-André Lebeuf, chargé de projets – Développement durable à Soprema et Charlotte Fontaine, conseillère industrielle à Investissement Québec – CRIQ ont à vous conseiller.

 

Photo d'une bâtisse de Soprema 

1. Réaliser que le développement durable constitue la voie d’avenir

 

Pour garantir leur pérennité, les entreprises doivent mettre l’accent sur la compétitivité et les pratiques innovantes. Charlotte I. Fontaine, conseillère industrielle à Investissement Québec – CRIQ le mentionne d’emblée : « Une entreprise ne peut désormais plus se dire innovante si elle ne tient pas compte des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. » Au fil des ans, les investissements consentis généreront des retombées financières positives certes, mais également des avantages non négligeables comme la notoriété de l’entreprise et l’attractivité pour la main-d’œuvre qualifiée.

 

2. Allouer les ressources nécessaires

 

Pour assurer le succès de la démarche, la haute direction de l’entreprise doit tout d’abord souscrire aux objectifs de développement durable et y allouer les ressources financières et humaines nécessaires. Ensuite, une personne ou un comité interne voué à la mise en place d’un plan de développement durable et au suivi des objectifs établis concrétisent le plan. Avoir recours à de tierces parties, bénéficiant d’une vue stratégique neutre et d’une expertise en la matière, est également une option.

 

3. Tirer parti des ressources disponibles pour accompagner les entreprises vers cette démarche

 

Le diagnostic de performance environnementale industrielle Compétivert peut constituer un excellent point de départ pour implanter des pratiques écoresponsables. Élaboré en collaboration avec l’entreprise cliente et les experts en performance environnementale industrielle d’Investissement Québec – CRIQ, le diagnostic fait d’abord l’analyse des procédés et des processus industriels en place, et dresse ensuite une liste d’actions et de projets prioritaires dans une perspective de productivité durable. Il tient compte du profil décisionnel de l’entreprise, des gains attendus et de la faisabilité technique.

 

Il existe de nombreuses sources d’aide financière permettant de mettre en place de meilleures pratiques d'affaires dans une perspective de développement durable. Le diagnostic de performance environnementale industrielle peut, entre autres, être financé par le Fonds Écoleader, et ce, pour une somme pouvant aller jusqu’à 50 % des dépenses admissibles.

 

4. Prioriser les actions

 

Implanter une démarche de développement durable implique de faire des choix. Pour déterminer les actions les plus efficaces et rentables sur le plan de la performance et de la productivité, le diagnostic de performance environnementale industrielle Compétivert dressera le portrait matriciel de l’entreprise.

 

Concrètement, pour Soprema, le diagnostic a fait état de 14 points d’amélioration, dont 5 prioritaires. Pierre-André Lebeuf, chargé de projets en développement durable, conseille de choisir certains points qui auront un impact à court terme, et d’autres à long terme : « Les actions générant des impacts rapides sont un excellent moyen de rallier les employés à la cause en leur faisant prendre conscience de l’impact de la démarche de développement durable, ouvrant ainsi la porte à des projets plus ambitieux et structurants. »

 

5. Impliquer les employés

 

L’appropriation des objectifs de la démarche de développement durable par les employés est un élément clé de succès. « Les employés sont au cœur de l’entreprise; non seulement ils en connaissent le fonctionnement, mais ce sont eux qui devront changer leurs façons de faire pour répondre aux objectifs du plan de développement durable. Ils sont également les mieux placés pour proposer des améliorations au plan », détaille Pierre-André Lebeuf.

 

Acteurs de la démarche en développement durable, les employés ont un sentiment de fierté par rapport à leur travail et deviennent les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise pour valoriser la démarche. Dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, de tels projets peuvent être fort utiles pour diminuer le taux de roulement et attirer les meilleurs talents.

 

Conclusion

 

Intégrer des pratiques écoresponsables dans son entreprise demande du temps et de la planification. Il est également primordial de bien s’entourer, tant à l’interne qu’à l’externe, afin d’identifier des priorités réalistes. À ce chapitre, le Diagnostic de performance environnementale industrielle Ouvre une nouvelle fenêtreque propose Investissement Québec – CRIQ peut constituer un excellent point de départ.

 

À voir aussi :

 

Visionnez toutes nos classes de maître Ouvre une nouvelle fenêtre

Vous souhaitez réduire votre empreinte environnementale tout en augmentant votre productivité? Visitez competivert.com Ouvre une nouvelle fenêtre.

 

Logo Compétivert

Partagez