Boiseries Bégin

19 juillet 2021

Photo des boiseries dans les pièces d'une maison
Fabricant de portes et moulures sur mesure

Boiseries Bégin

Québec

La pérennité sur mesure

Le président de Boiseries Bégin, Denis Bégin, n’hésite pas une seule seconde lorsqu’on lui demande d’identifier les défis qui l’ont incité à se tourner vers les services-conseils de l’équipe d’Investissement Québec – CRIQ : pallier le manque criant de main-d’oeuvre et laisser une entreprise solide à ses enfants.

 

Les ingénieurs d’Investissement Québec – CRIQ pouvaient nous aider à relevervdes défis pour avancer davantage.
- Denis Bégin, président, Boiseries Bégin

La rareté de main-d’oeuvre affecte plusieurs industries québécoises. Les entrepreneurs compensent souvent en faisant des heures supplémentaires, mais ce rythme infernal qui efface les fins de semaine et les soirs de semaine ne peut être soutenu ad vitam aeternam. « À un moment donné, c’est assez ! Il fallait que ça arrête. Il fallait que j’augmente la productivité. » L’idée de l’automatisation a alors germé dans l’esprit de Denis Bégin.

 

C’est à la suite de cette réflexion qu’il se tourne vers l’équipe d’experts d’Investissement Québec – CRIQ pour l’élaboration d’un plan d’automatisation sur mesure. Tout a commencé par une visite d’usine pour que l’ingénieur chargé du dossier visualise ce qui fonctionnait bien et ce qui pouvait être amélioré. « Les ingénieurs d’Investissement Québec – CRIQ pouvaient nous aider à relever des défis pour avancer davantage. » Il a ensuite été convenu de concevoir un équipement répondant aux besoins spécifiques de l’entreprise, aussi personnalisé que les portes et moulures qu’il fabrique pour ses clients. « On s’est dit que si on s’automatise tranquillement, on va se donner moins de misère, et qu’on n’aura plus besoin d’autant de main-d’oeuvre. »

 

Il n’a d’ailleurs que de bons mots pour l’équipe d’ingénieurs d’Investissement Québec – CRIQ. « Tu sens qu’ils ne sont pas seuls, ils travaillent vraiment en équipe. » Une équipe qui inclut l’entreprise : « Ce n’est pas juste signer un contrat, puis, on n’entend plus parler d’eux. Ils nous font des suivis, ils viennent nous rencontrer, ils posent des questions. Tu leur soumets une idée et ils l’analysent. Ils nous accompagnent vraiment tout au long du processus ! »

 

Denis Bégin est fier d'avoir fait ce virage technologique, d’avoir mené son entreprise aussi loin, de laisser à la prochaine génération une usine plus productive, bientôt capable de s’attaquer à des marchés hors Québec.

Dernières nouvelles