Agroalimentaire
Choisir le Québec,
c’est choisir la croissance


Le Québec est un géant international de l'agroalimentaire qui puise sa force dans une riche tradition rurale. Tous les domaines de ce secteur, des matières premières à la transfor­mation en passant par le commerce et la restauration, sont en plein essor.

 

Représentant à elle seule près de 70 000 emplois, l’industrie de la transformation alimentaire est le premier employeur manufacturier au Québec.

 

Voici quelques chiffres sur cette industrie pour 2017

 

  • 2 400 entreprises, dont 90 % sont des PME.
  • Près de 70 000 emplois
  • 70 % de la production agricole est transformée.
  • Livraisons de 29,1 G$
  • PIB de 7,7 G$
  • Les produits laitiers et les viandes volent la vedette, avec près de 42 % des livraisons totales.
  • Les livraisons manufacturières du secteur atteignaient 29 G$ en 2017.
  • Le PIB bioalimentaire du Québec a connu une hausse estimée à 4,3 % en 2017 pour s’établir à 25,5 G$, soit une croissance supérieure à celle de l’économie du Québec.

Des matières premières abondantes et de grande qualité

Le Québec est une terre fertile, vaste et généreuse. On y trouve et on y produit des matières premières abondantes, de grande qualité et à prix abordable.

Photos d'un barrage hydro-électrique, de canneberges et d'érables à sucre

 

  • 10 % du territoire du Québec est recouvert d’eau douce.
  • Plus grand producteur de porcs au Canada, le Québec se classe également au premier rang pour la production de veaux.
  • Le Québec est un important producteur de lait au Canada. On lui attribue également plus de 70 % de la production canadienne de yogourt et près de 75 % de la production de fromage.
  • On retrouve au Québec une abondance de petits fruits, dont la canneberge, ainsi que de légumes divers, une grande production de soja et de sirop d’érable.

 

Photo d’un cargo amarré au port de Montréal

 

  • Les exportations agroalimentaires québécoises se sont élevées à 8,8 G$ en 2017, avec une croissance de 6,4 % par rapport à 2016, la plus élevée au Canada.
  • C’est aux États-Unis que sont exportés plus de 69 % des produits de l’agroalimentaire.

 

 

Le Canada — et donc le Québec — fait partie de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui favorise la liberté des échanges. De plus, il a signé plusieurs accords commerciaux qui éliminent partiellement ou complètement les barrières tarifaires.

 

  • Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne
  • Accord de libre-échange - ACEUM : Canada, États-Unis, Mexique
  • Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP)
  • Accord de libre-échange Canada-Corée du Sud
  • Accord de libre-échange Canada-Chili
  • Accords conclus avec l’État d’Israël, le Pérou, la Colombie, la Jordanie, le Panama, le Honduras, le Costa Rica et l’Ukraine
  • Accord de libre-échange canadien

 

En vigueur depuis le 1er juillet 2017, l’Accord de libre-échange canadien a pour but d’améliorer le commerce interprovincial et d’établir un marché intérieur ouvert, performant et stable.

Fondés sur des secteurs d’expertise et des compétences spécifiques reconnues, les créneaux et pôles d’excellence ACCORD développent une image de marque pour chacune des régions du Québec afin qu’elles rayonnent au Canada et dans le monde.

 

AgroBoréal Ouvre une nouvelle fenêtre, les richesses nordiques du Québec : les filières boréales sont regroupées en cinq catégories : petits fruits nordiques, pommes de terre de semence et maraîchage du Nord, produits non ligneux de la forêt boréale, grandes cultures de climat frais et élevages sous conditions nordiques.

 

Québec nutri Ouvre une nouvelle fenêtre, région de la ville de Québec (Capitale-Nationale) : Le créneau d’excellence en alimentation et en nutrition vise la mise en commun de réseaux de contacts, de technologies de pointe et de connaissances appliquées permettant de développer de nouveaux aliments santé afin d’assurer l’essor des entreprises de la région de Québec, favorise la création de nouveaux aliments santé ainsi que l’amélioration des valeurs nutritives d’aliments existants grâce à l’utilisation d’ingrédients sains et de solutions technologiques novatrices.

 

Ressources, sciences et technologies marines : le Québec maritime Ouvre une nouvelle fenêtre(aquaculture, biotechnologies marines, capture et transformation de produits marins et technologies marines).

 

Les aliments produits au Québec sont de qualité supérieure, étant assujettis au système de réglementation et d’inspection des aliments du Canada, qui est reconnu à l’échelle mondiale pour ses normes élevées.

Partager

Contactez votre expert

Richard Deschênes

Directeur de projets, Développement des filiales internationales, Montréal

Partagez