Burnbrae Farms

20 septembre 2019

Photo d'oeufs sur fond jaune

Burnbrae

Ty Diep, directeur national – Assurance qualité,
affaires réglementaires et recherches appliquées

150 employés au Québec

Upton

Usine Burnbrae Farms d’Upton : moderniser pour mieux performer

Pour en arriver à casser des millions d’œufs par jour, l’usine de transformation de Burnbrae Farms d’Upton en a fait du chemin depuis ses modestes débuts, dans les années 1960. Son plus récent projet lui permettra d’être encore plus productive et de demeurer concurrentielle.

L’usine d’Upton est le plus important site de production d’œufs liquides de Burnbrae Farms, qui possède une dizaine d’installations au Canada. « Nous cassons, pasteurisons et emballons les œufs dans une variété de contenants allant de petits berlingots de 250 g, jusqu’à des camions-citernes de 23 000 kilos, explique Ty Diep, directeur national – Assurance qualité, affaires réglementaires et recherches appliquées, qui était jusqu’à tout récemment responsable de ce site. Nos œufs sont utilisés par des entreprises variées qui œuvrent autant dans la fabrication de gâteaux ou de mayonnaise que par des commerces de détail, des cafétérias, des hôpitaux et des hôtels, et ce, d’un océan à l’autre. »

La recette de la productivité

Au fil des ans, l’usine a fait l’objet de nombreux projets d’agrandissement, dont l’un a été réalisé en 2012 avec la collaboration d’Investissement Québec (IQ). On avait alors ajouté 5 700 p2 aux installations, créé 50 emplois et augmenté la production de 25%.

 

En 2019, les responsables de l’usine veulent aller plus loin en lançant un projet qui leur permettra non seulement d’ajouter de l’espace, mais aussi de moderniser les installations. « Nous voulions surtout améliorer notre productivité pour transformer un maximum d’œufs dans l’espace dont nous disposions, au coût le plus bas possible, précise M. Diep. Pour cela, nous devions nous doter d’équipements plus performants. Notre objectif était de demeurer compétitifs et attrayants pour nos plus grands clients industriels, dont un bon nombre sont établis dans la grande région de Toronto. »

 

L’espace d’entreposage étant insuffisant, de nouvelles salles réfrigérées étaient notamment devenues nécessaires, mais le besoin le plus criant était de reconfigurer l’usine. Il fallait en effet optimiser le processus de production en minimisant les déplacements inutiles de marchandises et d’employés entre différentes sections.

 

Un projet de 14,2 M$, commencé en 2018, a permis la construction d’un bâtiment supplémentaire de 37000 p2. L’installation de nouveaux équipements et le réaménagement sont en cours et devraient être complétés en décembre 2020.

 

Quelques embûches

Avant de se concrétiser, ce projet s’est heurté à certaines difficultés. Trouver un terrain qui convient à la fois à l’entreprise et la municipalité a été un défi. Il y avait également des questions d’approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées à régler. « Ces questions avaient d’ailleurs fait en sorte que nous avions perdu des projets d’investissement il y a quelques années, ajoute M. Diep. Nous voulions éviter que l’histoire se répète. »

 

Ainsi, dès qu’il a commencé à réfléchir à ce nouveau projet, M. Diep a contacté l’équipe de la direction des filiales d’IQ pour solliciter leurs conseils. « Nous voulions demeurer à Upton, mais nous avons aussi considéré la possibilité de déménager dans d’autres municipalités, raconte M. Diep. Les changements de notre base de clients a nécessité l’exploration de l’idée de se rapprocher du marché Ontarien. Nous devions donc rapidement trouver une solution pour assurer que l’investissement se fasse à Upton. »

 

Revirement de situation

Une rencontre organisée par IQ marque un tournant. Réunissant les propriétaires de Burnbrae Farms, des représentants du ministère de l’Économie et de l’Innovation et des représentants d’IQ, cette réunion a démontré que les intervenants concernés étaient prêts à se mobiliser pour appuyer le projet de l’usine d’Upton. « L’expertise de nos employés et les excellentes performances de notre usine ont grandement fait pencher la balance en notre faveur. Impressionnés par le soutien offert, la décision a été de réaliser le projet chez nous.», se rappelle M. Diep.

 

Par la suite, les discussions avec la municipalité se sont déroulées rondement, notamment grâce à l’embauche d’une consultante, dénichée par IQ. « Je crois que les entrepreneurs gagneraient à mieux connaître les services offerts par les équipes d’IQ, affirme M. Diep. Personnellement, j’ai pu compter sur un accompagnement d’une grande valeur : j’ai bénéficié de la présence de véritables partenaires, dont l’aide est allée bien au-delà du soutien financier. » L’usine d’Upton planche maintenant sur de nouveaux projets, dont un vise la diversification de ses activités, et ses dirigeants ont bien l’intention de travailler à nouveau en partenariat avec IQ.

À propos de Burnbrae Farms


Burnbrae Farms est une entreprise canadienne appartenant à la famille Hudson depuis sa fondation, en 1893. Présente dans cinq provinces, elle possède 10 usines et des fermes et se consacre à la production et à la transformation d’œufs. L’usine d’Upton existe depuis le début des années 1960 et a été achetée par Burnbrae Farms en 1983. Elle employait alors une douzaine de personnes. Aujourd’hui, plus de 150 employés y travaillent.

Quoi de neuf?