Technologies de l’information et des communications
Les logiciels, un secteur en plein essor


L’édition de logiciels génère au Québec des revenus annuels de plus de 1,7 G$.

 

Illustration indiquant : Des revenus de plus de 1,7 G$

  • Au Québec, le secteur des logiciels est surtout dominé par des PME québécoises avant-gardistes qui développent des créneaux spécifiques (p. ex., logiciels de planification et solu­tions de commerce électronique) et des produits et services spécialisés (p. ex., cartographie, intelligence d’affaires) destinés à des secteurs précis comme la santé et le transport, et au secteur municipal.
  • Parmi les plus grands succès, notons Antidote de Druide Informatique, 2020 et ses outils de design et modélisation, ainsi que la suite logicielle de gestion de la relation client de Croesus.
  • On retrouve également sur le territoire plusieurs géants mondiaux : Autodesk, CGI, Dassault Systèmes, Fujitsu, Google, Hewlett Packard, IBM, Kronos, OpenText, Oracle, Sagem et SAP.

Des entreprises créatives et audacieuses

Les quelque 280 entreprises québécoises spécialisées dans le développement et l’édition de logiciels applicatifs et de logiciels systèmes créent des produits largement utilisés, principalement dans les créneaux suivants :

  • les logiciels de gestion de processus internes (back office);
  • les logiciels personnels et les logiciels de collaboration;
  • les logiciels d’ingénierie;
  • les logiciels de gestion des processus externes (front office).
  • les logiciels de gestion de systèmes et de réseaux;
  • les logiciels de gestion d’information;
  • les logiciels de développement d’applications et intergiciels.

Des services-conseils pour tous les besoins

 

Les entreprises de TIC qui choisissent de s’établir au Québec peuvent aussi profiter des conseils et de l’expertise de grands fournisseurs de services en TIC comme Capgemini Consulting Ouvre une nouvelle fenêtre, CGI Ouvre une nouvelle fenêtre, Fujitsu Ouvre une nouvelle fenêtreet IBM Ouvre une nouvelle fenêtreet des services de nombreuses PME innovatrices telles qu’ACCEO Solutions Ouvre une nouvelle fenêtre, Ace Technology Ouvre une nouvelle fenêtre, Alithya Ouvre une nouvelle fenêtre, Cofomo Ouvre une nouvelle fenêtreet R3D Ouvre une nouvelle fenêtre.

Des succès à l’échelle internationale

Le savoir-faire et la créativité des entreprises québécoises sont connus au-delà de nos frontières. Plusieurs entreprises se sont démarquées à l’échelle internationale par leurs produits et services supérieurs. Elles varient grandement par leur taille et leur offre.

On retrouve au Québec plusieurs établissements de recherche publique et de nombreuses facultés universitaires dont les chercheurs chevronnés collaborent avec l’industrie. En voici quelques-uns.

 

Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM)

Le CEIM Ouvrir une nouvelle fenêtreoffre des services de conseil-gestion spécialisés et des services connexes pour le démarrage d’entreprises en technologies de l’information.

 

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO)

Le CIRANO Ouvre une nouvelle fenêtre compte quelques 230 professeurs-chercheurs affiliés qui se spécialisent dans différentes disciplines telles que l'économie, la finance, la gestion, les systèmes d'information, l'informatique et la recherche opérationnelle, la psychologie, la sociologie, les sciences politiques, le droit, l'histoire et la médecine.

 

Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM)

Le CRIM Ouvrir une nouvelle fenêtre, centre de recherche appliquée en technologies de l’information, accompagne les entreprises en démarrage. À la manière d’un incubateur, le centre leur donne de la formation, investit dans les premières étapes de leur développement et les amène à devenir des entreprises autonomes et fonctionnelles. Parallèlement à ces activités, le CRIM est reconnu pour l’excellence de ses tests de contrôle de la qualité des produits.

 

Inno-centre

Inno-centre Ouvrir une nouvelle fenêtres’est donné pour mission d’accélérer le démarrage et la croissance des entreprises en offrant toute l’intelligence d’affaires nécessaire à leur réussite. Le centre offre également une gamme de services professionnels et de l’encadrement aux entreprises et aux organismes parapublics.

 

Laboratoire de recherche en génie logiciel

Ce Laboratoire de recherche Ouvre une nouvelle fenêtreveille à l’application de normes reconnues interna­tionalement afin d’assurer la qualité de divers projets informatiques. Il développe des méthodes qui visent l’amélioration de la maintenance logicielle, la normalisation du génie logiciel et la mise en œuvre de l’assurance qualité logicielle. Enfin, il offre des services-conseils aux entreprises, que ce soit par des analyses de productivité, l'estimation de projets informatiques ou l'analyse de la qualité des logiciels.

 

Laboratoire de recherche en réseautique et informatique

mobile (LARIM)

Le LARIM Ouvrir une nouvelle fenêtreaccueille un grand nombre d’étudiants de maîtrise et de doctorat, ainsi que des stagiaires postdoctoraux et autres venant pour la plupart d’institutions universitaires étrangères. Ses activités de recherche se concentrent principalement sur les infrastruc­tures de réseaux, les services et les applications qui y sont reliées, en tenant compte des multiples effets possibles de la mobilité.

 

Laboratoire en architecture de systèmes informatiques (LASI)

Le groupe de recherche de ce laboratoire Ouvre une nouvelle fenêtre est constitué d’étudiants, de professeurs et de chercheurs du Département de génie logiciel et des TI de l’École de technologie supérieure. Leurs projets de recherche s’articulent autour de cinq grands axes : l’ingénierie des services et réseaux, l’architecture et la conception logicielles, la sécurité, la réingénierie logicielle et l’ingénierie dirigée par les modèles.

Institut de valorisation des données (IVADO)

L’IVADO Open a new windowa pour vocation de regrouper professionnels de l’industrie et chercheurs universitaires afin de développer une expertise de pointe dans les domaines de la science des données, de l’optimisation (recherche opérationnelle) et de l’intelligence artificielle. Les membres de l’IVADO proposent des méthodes pour traiter l’information et ainsi favoriser les décisions qui optimisent l’utilisation des ressources.

 

Centre de recherche en données massives de l’Université Laval (CRDM_UL)

Le CRDM_UL Open a new windowregroupe plus d’une trentaine de chercheurs liés à des problématiques de traitements et d’analyses de données. Le CRDM_UL se démarque en ce sens que celui-ci n’est pas un utilisateur de méthodes et processus liés au « Big Data », mais plutôt un développeur de telles méthodes.

 

Chaire d’excellence en recherche du Canada Ouvre une nouvelle fenêtresur la science des données pour la prise de décision en temps réel - dont le titulaire est le professeur Andrea Lodi - travaille à l’élaboration d’outils et méthodologies qui permettront de traiter et d’analyser en temps réel les flux considérables de données de sources multiples, de façon à en tirer des connaissances exploitables et à automatiser les décisions.

 

Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA Ouvre une nouvelle fenêtre)

Les chercheurs du MILA ont développés une expertise en réseaux profonds (autant discriminants que génératifs) et leurs applications en vision, parole, langage. Le MILA est reconnu mondialement pour ses nombreu­ses percées dans le développement de nouveaux algorithmes d’apprentissage des réseaux profonds et leurs applications à de nombreux domaines. Ces domaines sont entre autres, la modélisation du langage, la traduction automatique, la reconnaissance d’objets, la modélisation de modèles génératifs avec sorties structurées et la reconnaissance du langage naturel.

 

Groupe d’études et de recherche en analyse de décisions (GERAD Ouvre une nouvelle fenêtre)

Le GERAD est un centre de recherche inter-universitaire créé en 1979 et regroupant près de soixante-dix spécialistes de méthodes quantitatives en gestion, chercheurs opéra­tionnels, informaticiens théoriques, mathématiciens et ingénieurs mathématiciens, principalement issus de HEC Montréal, Polytechnique Montréal, l'Université McGill et l'Université du Québec à Montréal.

Les associations sectorielles permettent d’échanger et d’en apprendre davantage sur les différents enjeux du secteur des logiciels au Québec.

  

Partager

Contactez votre expert

Benoît Larouche

Directeur, Développement des affaires, New York