Technologies de l’information et des communications
Montréal, centre mondial de l’intelligence artificielle


Montréal est devenue une plaque tournante de la recherche en intelligence artificielle (IA), et son écosystème en IA est en plein essor. Voici quelques-unes des raisons de faire de Montréal votre prochaine destination.

Expertise de pointe

Montréal est fière d’être un pôle d’expertise exceptionnel en IA, en partie grâce au travail du professeur Yoshua Bengio de l’Université de Montréal, reconnu comme l’un des fondateurs de l’apprentissage profond et actuellement directeur de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA).

 

L’Université McGill et l’Université de Montréal comptent plus de 250 chercheurs et doctorants dans des domaines liés à l’intelligence artificielle, soit la plus grande communauté universitaire en IA au monde. Montréal est également reconnue pour ses chercheurs émérites en reconnaissance automatique de la parole, en vision par ordinateur, en traitement du langage naturel et en apprentissage par renforcement.

 

Financement accessible

Le gouvernement du Québec a reçu 100 M$ sur cinq ans pour la création d’une grappe québécoise en IA et 40 M$ dans le cadre de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle.

 

L’Université McGill et l’Université de Montréal se sont vu octroyer respectivement 84 M$ et 93,5 M$ par le Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada, qui s’élève à 900 M$, pour poursuivre leurs recherches dans le domaine de l’IA.

Montréal attire les principaux acteurs du secteur

DeepMind, Facebook, Google, Microsoft, Samsung et Thales ont tous choisi d’investir dans le secteur de l’IA à Montréal.

 

Voici quelques exemples de leaders, connus et moins connus, de l’écosystème montréalais de l’intelligence artificielle :

 

  • Automat Ouvre une nouvelle fenêtre[site en anglais) est une jeune entreprise de messagerie et de robots d’indexation détenant plus de 15 brevets dans le domaine de la reconnaissance vocale et de la compréhension du langage naturel.
  • Element AI Ouvre une nouvelle fenêtreest un incubateur qui aide les organisations à prendre le virage de l’intelligence artificielle. Comprenant un laboratoire de recherche relié aux meilleures universités du monde, Element AI lance et incube des solutions de pointe qui mettent l’IA au premier plan, en partenariat avec de grandes entreprises.
  • Facebook Ouvre une nouvelle fenêtretravaille au développement de nouveaux algorithmes en intelligence artificielle dans son nouveau laboratoire de recherche montréalais, le premier de l’entreprise au Canada. Ses recherches permettront notamment d’améliorer l’efficacité des assistants virtuels, en comprenant mieux les mécanismes de dialogue en ligne.
  • Fluent AI Ouvre une nouvelle fenêtre(site en anglais) propose une solution brevetée de reconnaissance vocale fonctionnant dans la plupart des langues selon les divers accents. Cette solution facilite l’utilisation du langage naturel dans l’interaction avec des systèmes et des machines commandés vocalement.
  • Imagia Ouvre une nouvelle fenêtreutilise l’apprentissage profond dans l’analyse des images médicales afin de permettre des prédictions de plus en plus précises de détection de cancer. Yoshua Bengio agit auprès d’Imagia en tant que conseiller scientifique en matière d’apprentissage.
  • Nuance Ouvre une nouvelle fenêtre(site en anglais) fait travailler plus de 140 chercheurs dans plusieurs laboratoires, dont un à Montréal, sur l’intelligence artificielle et les processus du langage naturel.
  • Google Ouvre une nouvelle fenêtre(site en anglais) et Microsoft Ouvre une nouvelle fenêtre(site en anglais) font également partie de cet écosystème de l’intelligence artificielle – Google ayant créé, au sein de son équipe montréalaise, son propre groupe de recherche dirigé par le chercheur Hugo Larochelle et relié à l’équipe Google Brain en Californie, et Microsoft ayant fait l’acquisition de Maluuba.
Partager

Contactez votre expert

Benoît Larouche

Directeur, Développement des affaires, New York